Cultures marines n°318 - 15

environnement

Actualité

Coton-tige, couver ts jetables,
pailles, agitateurs à boisson sont
dans le collimateur de la Commission européenne. Dans son projet
de directive présenté le 28 mai,
elle cible les « dix produits en
plastique à usage unique les plus
présents sur les plages et dans les
mers européennes ». Cinq d'entre
eux, cités plus haut, « pour lesquels
des solutions de remplacement
sont facilement disponibles et
peu coûteuses », pourraient être
interdits à partir de 2021. Les autres
seront soumis à diverses mesures
pour réduire leur usage et compenser leur impact environnemental.
Ainsi, un objectif de collecte
de 90 % des bouteilles plastique
à l'horizon 2025 est prévu, grâce
à un dispositif de consigne. La
commercialisation de bouteilles ou
récipients à usage unique dont le

DR

Une réduction à la source des déchets plastique

Le plastique représente 85 % des déchets marins.

bouchon ou le couvercle peut être
détaché pourrait être interdite. Par
ailleurs l'utilisation des emballages
des aliments prêts à être consommés sur place ou à emporter devra
être réduite de façon significative.

Selon la Commission, le plastique
représente 85 % des déchets
marins et les microplastiques sont
présents « dans l'air, dans l'eau
et dans les aliments, sans que
nous n'en connaissions encore les

conséquences pour notre santé »,
rappelle Frans Timmermans, premier vice-président de la Commission en charge du développement
durable.
La Commission souligne aussi
que les engins de pêche représentent 27 % des déchets retrouvés sur les plages. Les fabricants
pourraient donc avoir à prendre
en charge les coûts de collecte des
déchets à partir des installations
de réception portuaires, ainsi que
les coûts de leur transport et traitement, et enfin ceux des mesures de
sensibilisation.
Le texte doit encore être adopté
par le Parlement européen et le
Conseil. La Commission espère
clore le dossier avant les élections
de mai 2019.
Marion LARRONDE-LARRETCHE

Eaux de baignade : la France à la traîne
La Commission européenne avait
pour objectif que 100 % des eaux
de baignade soient de qualité
suffisante ou bonne, pour fin 2015.
Le chiffre ne passe pas la barre
des 96 %. Et au lieu de continuer
à progresser, il tend même à
régresser : 96,3 % en 2016 pour
96 % en 2017. L'explication viendrait peut-être du nombre de sites
surveillés, en augmentation avec
332 nouvelles zones et un total

de 21 509. Mais 1,4 % de ces lieux
restent selon l'Agence européenne
de l'environnement (AEE) de qualité insuffisante et devront être
interdits à la baignade. « Grâce aux
nombreuses années d'investissement dans les réseaux d'égout
et l'amélioration du traitement
des eaux usées, les eaux de baignade d'Europe sont beaucoup
plus propres aujourd'hui que
quelques décennies plus tôt »,

souligne l'agence. Avant de reconnaître que, « comme le montrent
les résultats, certains sites de baignade souffrent toujours d'une
qualité insuffisante ».
C 'est notamment le cas en
France : 2,4 % des sites sont jugés impropres à la baignade. La France est
le pays qui compte, en valeur absolue, le plus grand nombre de sites de
qualité insuffisante ! C'est aussi dans
l'Hexagone que l'AEE a dénombré le

plus d'améliorations (22 sites passés
de qualité insuffisante à suffisante,
ou mieux), et de détériorations avec
26 sites déclassés en qualité insuffisante... La France aurait dû fermer
à la baignade de façon permanente
24 sites l'année dernière pour mauvais résultats cinq années de suite,
ce qui n'a pas été mis en place dans
huit d'entre eux.
M. L.-L.

Irrigation : les eaux usées réutilisées

DR

La Commission a présenté une proposition de règlement afin de faciliter la réutilisation des eaux usées
épurées pour l'irrigation agricole.

Le but est d'« atténuer les pénuries
d'eau tout en protégeant l'environnement et les consommateurs ».
« Un tiers du territoire de

l'Union européenne souffre de
stress hydrique toute l'année et
la raréfaction de l'eau demeure
une importante source de préoccupation pour bon nombre
d'États membres », souligne la
Commission.
Aujourd'hui un milliard de m 3
d'eaux usées urbaines sont réutilisées dans l'Union chaque année,
un chiffre qui pourrait être multiplié
par six. « Chypre et Malte réutilisent
déjà respectivement plus de 90 %
et 60 % de leurs eaux usées, ajoute
la Commission, tandis que la Grèce,

Aujourd'hui 2,4 % des effluents
d'eaux urbaines traitées sont réutilisés.

l'Italie et l'Espagne réutilisent entre
5 et 12 % de leurs effluents, ce qui
indique clairement un énorme
potentiel d'absorption supplémentaire. »
Le projet de règlement propose
des exigences minimales concernant la qualité de l'eau en fonction
de la destination des productions
agricoles et des méthodes d'irrigation, ainsi que des fréquences
variables de contrôle selon la qualité
de l'eau recherchée. Une autorité
compétente serait chargée de vérifier la conformité de l'eau récupérée
et les résultats devront être publiés.
Cette proposition doit encore être
soumise au Parlement et au Conseil
européens.
M. L.-L.

Cultures MARINES n°318 - juillet-août 2018

15



Table des matières de la publication Cultures marines n°318

Cultures marines n°318 - 1
Cultures marines n°318 - 2
Cultures marines n°318 - 3
Cultures marines n°318 - 4
Cultures marines n°318 - 5
Cultures marines n°318 - 6
Cultures marines n°318 - 7
Cultures marines n°318 - 8
Cultures marines n°318 - 9
Cultures marines n°318 - 10
Cultures marines n°318 - 11
Cultures marines n°318 - 12
Cultures marines n°318 - 13
Cultures marines n°318 - 14
Cultures marines n°318 - 15
Cultures marines n°318 - 16
Cultures marines n°318 - 17
Cultures marines n°318 - 18
Cultures marines n°318 - 19
Cultures marines n°318 - 20
Cultures marines n°318 - 21
Cultures marines n°318 - 22
Cultures marines n°318 - 23
Cultures marines n°318 - 24
Cultures marines n°318 - 25
Cultures marines n°318 - 26
Cultures marines n°318 - 27
Cultures marines n°318 - 28
Cultures marines n°318 - 29
Cultures marines n°318 - 30
Cultures marines n°318 - 31
Cultures marines n°318 - 32
Cultures marines n°318 - 33
Cultures marines n°318 - 34
Cultures marines n°318 - 35
Cultures marines n°318 - 36
Cultures marines n°318 - 37
Cultures marines n°318 - 38
Cultures marines n°318 - 39
Cultures marines n°318 - 40
Cultures marines n°318 - 41
Cultures marines n°318 - 42
Cultures marines n°318 - 43
Cultures marines n°318 - 44
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM332
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM331
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM330
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/PDM195_specoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM329
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM328
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM327
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM326
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM325
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM324
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM323
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM322
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM321
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM320
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319Feuilleteur
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/editionPDM185_speccoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM318
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM317
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM316
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM315
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM314
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM313
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM312
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/311
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM310
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM309
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM308
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM307
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM306
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM305
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM304
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM303
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM302
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM301
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM300
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM299
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM298
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM297
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM296
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM295
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM294
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM293
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM292
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM291
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM290
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM289
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM288
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM287
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM286
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM285
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM284
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM283
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM282
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM281
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM280
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM279
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM278
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM277
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM276
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM275
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM274
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM273
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM272
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM271
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM270
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM269
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM268
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM267
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM266
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM265
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM264
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM263
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM262
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM261
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM260
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM259
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM258
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM257
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM256
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM255
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM254
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM253
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM252
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM251
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM250
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM249
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM248
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM247
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM246
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM245
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM244
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM243
http://www.nxtbookMEDIA.com