Cultures marines n°318 - 26

saison des moules

Dossier

« L'Ifremer doit tenir compte de la profession »

Cultures marines. Vous êtes le premier président du secteur moules
à n'être pas issu du groupement
moules de bouchot...
Philippe Ortin. Oui, traditionnellement, le président du secteur 2 était
celui du groupement des mytiliculteurs sur bouchot (GMB). Or, c'est
un syndicat professionnel. L'analyse
juridique nous a conduits à ouvrir
la présidence de la commission
à l'ensemble des producteurs de
moules en France, tout en laissant le
suivi administratif au CNC.
CM. Quel est votre dossier prioritaire ?
PO. C'est bien sûr la crainte du
retour des mortalités mytilicoles.

Les taux de mortalités restent plus
forts sur l'edulis que sur la galloprovincialis. Est-ce des apports de
doucin ? La chaleur ? Le dragage
des ports ? Nous attendons la
conclusion de l'étude de l'Ifremer.
CM. Qu'en est-il de la recherche
sur les moules sélectionnées ?
PO. Nous souhaitons accompagner les recherches, mais celles-ci
doivent se faire en collaboration
avec les professionnels. Le CNC
ne veut plus être mis devant le
fait accompli, comme c'était le
cas cet hiver pour la recherche et
l'immersion des moules sélectionnées (« Cultures marines » n° 312).
Je rappelle que les CRC et le CNC
avaient demandé que ces moules
soient retirées du milieu. Nous
ne pouvons que nous féliciter de
l'attitude du technicien de l'Ifremer
qui, en Normandie, a enlevé les lots
qui étaient mis à l'eau. Nous avons
envoyé des courriers de soutien
lorsque ce technicien a été mis à
pied. Sur ce sujet, le ministère ne

Nous
réfléchissons
à une
appellation
nationale
Moule
française.

Hélène Scheffer

Ph i l i p p e O r t i n , p ré s i d e n t d u
groupe moules du CNC possède
une bonne vision d'ensemble du
secteur tant au niveau production,
recherche qu'administratif et milite
pour que la profession soit entendue et écoutée par l'État et l'Ifremer.

Philippe Ortin
nous a pas suivis, estimant que le
programme devait se conclure.
Nous demandons que l'Ifremer
fasse ses recherches, tout en restant
en contact avec la profession.
CM. Et pour soutenir la commercialisation ?
PO. Nous réfléchissons à une
appellation nationale Moule française, ou Moule de France. Ce n'est
pas un label comme les IGP ou
un Label rouge mais une marque
collective générique. Cela marche
déjà très bien pour d'autres pro-

duits, comme l'agneau. Pour cette
année, nous allons aussi lancer
une campagne publicitaire. Elle se
déroulera au cours de l'été pour
soutenir les ventes d'arrière-saison.
Avec un budget de 150 000 euros,
cette campagne sera nationale sur
internet, la radio et la presse écrite.
En 2019, la campagne s'étalera sur
trois ans déclinée pour les moules
et les huîtres. Mais pour les moules,
nous avons voulu démarrer tout
de suite.
Propos recueillis par
Hélène SCHEFFER

« Créer une organisation de producteurs nationale »

Ingrid Godard

Nous
voulons
instaurer
un prix
minimum.

Loïc Maine
Entretien avec Loïc Maine, président du syndicat professionnel : le
groupement des mytiliculteurs sur
bouchot. L'occasion de faire le point
sur l'avenir de ce groupement qui
souhaite embrasser la voie d'une
organisation de producteurs.
Cultures marines. Qu'est ce que
le groupement des mytiliculteurs
sur bouchot ?
Loïc Maine. Le GMB est un syndicat professionnel qui souhaite être
reconnu comme organisme de

26

défense et de gestion pour la spécialité traditionnelle garantie (STG)
Moules de bouchot. Il se compose
de tous les opérateurs qui participent aux activités prévues par le
cahier des charges de la STG, soit 337
adhérents aujourd'hui, une centaine
de plus à venir.
Le GMB défend la spécificité de
notre production sur le territoire
français mais aussi à l'international.
Nous veillons au respect du cahier
des charges ainsi qu'au conditionnement et à l'étiquetage. Nous

Cultures MARINES n°318 - juillet-août 2018

sommes en mesure de faire la
chasse à ceux qui vendent sans
agrément.
CM. Qui peut adhérer ?
LM. Ceux qui veulent vendre sous
l'appellation Moules de bouchot,
avec une cotisation annuelle de
100 euros. Pour l'instant, chaque
bassin a des représentants au prorata de leur production. Les régions
de Normandie, Bretagne nord et
Charente ont chacune quatre représentants. La Bretagne sud et les Pays
de Loire en ont chacune deux. Pour
le bureau, tous les cotisants sont
éligibles.
CM. Quelles sont vos perspectives ?
LM. Nous voulons nous transformer en organisation de producteurs
nationale, dans la droite ligne du
président Macron qui demande aux
producteurs de se rassembler. Cette
future OP sera amenée à lever des
fonds européens pour communiquer à grande échelle et instaurer
un prix minimum de commercialisation.

CM. Qu'engendra la création de
cette OP ?
LM. Elle nous permettra de nous
détacher du CNC en ayant nos
propres locaux, probablement à
Rennes. Nous souhaitons aussi
mesurer la production mytilicole sur
bouchot en France, bassin par bassin, et identifier les pics de vente. Un
étiquetage par macaron à apposer
sur les sacs pourrait aussi voir le jour.
CM. Quelles sont vos craintes ?
LM. En cas de tromperie ou fraude,
on pourrait perdre des consommateurs. Le respect du cahier des
charges est indispensable, d'autant
plus qu'il n'est pas figé. Ce qui m'horripile, ce sont les moules vendues
sous l'appellation bouchot alors
qu'elles ne correspondent pas aux
critères de taille et de taux de chair.
Ces produits doivent se vendre en
moules d'élevage origine France. Il
est très compliqué de reconquérir
des consommateurs déçus par un
produit primeur qu'ils attendent avec
impatience.
Propos recueillis par
Ingrid GODARD



Table des matières de la publication Cultures marines n°318

Cultures marines n°318 - 1
Cultures marines n°318 - 2
Cultures marines n°318 - 3
Cultures marines n°318 - 4
Cultures marines n°318 - 5
Cultures marines n°318 - 6
Cultures marines n°318 - 7
Cultures marines n°318 - 8
Cultures marines n°318 - 9
Cultures marines n°318 - 10
Cultures marines n°318 - 11
Cultures marines n°318 - 12
Cultures marines n°318 - 13
Cultures marines n°318 - 14
Cultures marines n°318 - 15
Cultures marines n°318 - 16
Cultures marines n°318 - 17
Cultures marines n°318 - 18
Cultures marines n°318 - 19
Cultures marines n°318 - 20
Cultures marines n°318 - 21
Cultures marines n°318 - 22
Cultures marines n°318 - 23
Cultures marines n°318 - 24
Cultures marines n°318 - 25
Cultures marines n°318 - 26
Cultures marines n°318 - 27
Cultures marines n°318 - 28
Cultures marines n°318 - 29
Cultures marines n°318 - 30
Cultures marines n°318 - 31
Cultures marines n°318 - 32
Cultures marines n°318 - 33
Cultures marines n°318 - 34
Cultures marines n°318 - 35
Cultures marines n°318 - 36
Cultures marines n°318 - 37
Cultures marines n°318 - 38
Cultures marines n°318 - 39
Cultures marines n°318 - 40
Cultures marines n°318 - 41
Cultures marines n°318 - 42
Cultures marines n°318 - 43
Cultures marines n°318 - 44
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM330
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/PDM195_specoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM329
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM328
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM327
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM326
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM325
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM324
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM323
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM322
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM321
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM320
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319Feuilleteur
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/editionPDM185_speccoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM318
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM317
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM316
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM315
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM314
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM313
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM312
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/311
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM310
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM309
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM308
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM307
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM306
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM305
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM304
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM303
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM302
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM301
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM300
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM299
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM298
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM297
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM296
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM295
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM294
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM293
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM292
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM291
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM290
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM289
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM288
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM287
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM286
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM285
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM284
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM283
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM282
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM281
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM280
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM279
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM278
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM277
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM276
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM275
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM274
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM273
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM272
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM271
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM270
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM269
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM268
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM267
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM266
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM265
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM264
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM263
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM262
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM261
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM260
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM259
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM258
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM257
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM256
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM255
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM254
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM253
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM252
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM251
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM250
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM249
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM248
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM247
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM246
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM245
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM244
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM243
http://www.nxtbookMEDIA.com