Cultures marines n°318 - 30

saison des moules

Dossier

Intermas mise sur le plastique biodégradable
et pour l'améliorer. « Le prototype
actuel n'est pas la version définitive, prévient Christian Guyomar,
responsable du marché aquacole
pour le groupe Intermas. De nombreux tests vont être faits au cours
des trois ans à venir. »
Christian Guyomar fait
aujourd'hui le tour des comités
régionaux et bientôt des centres
techniques pour présenter son
nouveau produit et distribuer des
échantillons. Les mytiliculteurs
sont « très sensibles » au sujet,
rapporte-t-il.

Des utilisations multiples
Ce plastique biosourcé et biodégradable a été mis au point il y
a plusieurs années pour fabriquer

des protections pour les arbres.
Intermas cherche depuis deux ans
à l'utiliser en milieu marin. C'est un
mélange de plusieurs matières, il
faut trouver le bon équilibre. « On
doit pouvoir programmer la biodégradabilité à quelques mois
près », s'enthousiasme Christian
Guyomar. Le but est que le filet de
catinage commence à se dégrader
au bout de 7 à 8 mois. Il doit remplir
son rôle de maintien des petites
moules sur les bouchots pendant
quelques mois, puis finir sa vie en
déchetterie.
À noter que les colorants utilisés aujourd'hui pour les filets
classiques en polyéthylène ou
polypropylène ne sont pas biodégradables. Ceux du nouveau filet
d'Intermas si.

Biodégradable en huit mois

DR

Environ 2 500
mètres de ce
nouveau filet
de catinage
sont en test
sur le littoral
français.

Au-delà du filet de catinage,
« il y a plein d'applications possibles », se réjouit Christian Guyomar. Un cordage a été tissé avec
cette matière pour, peut-être, faire
du captage de moules. L'entreprise
pense aussi à la pêche, avec du
grillage pour casier à crustacés
notamment. Et réfléchi à faire des
sacs en plastique extrudé, pour
emballer les coquillages. Un projet « à la hauteur du problème
du plastique dans les océans »,
assure Christian Guyomar. La

DR

Il existe du plastique biosourcé
non biodégradable, et à l'inverse
des matières fabriquées à partir
d'hydrocarbures entièrement biodégradables. Le nouveau filet de
catinage mis au point par Intermas
joue dans les deux catégories : il
n'utilise pas de ressource fossile
mais de l'amidon de maïs et de la
fécule de pomme de terre, et il est
biodégradable.
Environ 2 500 mètres de ce filet
de catinage sont en train d'être installés sur le littoral français depuis
plusieurs semaines. Une expérimentation est aussi en cours sur
des filières à Groix (Morbihan) pour
observer le comportement des
filets en immersion permanente.
Un test grandeur nature pour analyser le vieillissement de la matière

Le filet devrait se dégrader au bout
de 7-8 mois.

Commission européenne fait
aujourd'hui la chasse au plastique
à usage unique et les engins utilisés pour la pêche et l'aquaculture
font partie des produits visés par la
directive en cours de préparation
(lire page 15). Intermas souhaite
donc avoir « une solution applicable » pour 2020, date probable
de l'entrée en vigueur des nouvelles règles.
Marion LARRONDE-LARRETCHE

Barfleur : mortalité de moules sauvages Arcachon : Dinophysis contrarie la pêche
Dieppe, Barfleur, Le Tréport, la liste
des sites normands qui voient leur
gisement de moules sauvages
disparaître est longue. Sur les
gisements de l'est Cotentin, la commission a décidé, pour la troisième
année de suite, d'annuler la campagne de pêche. Seul le gisement
de Ravenoville bénéficie de moules
sur une petite surface. Les petites
unités de moins de 8 m ont obtenu
une autorisation pour quatre jours
de pêche hebdomadaires avec un
quota journalier de 300 kg.
En baie de Somme, on
n'échappe pas à la règle. La disparition des moules sauvages est
effective dans la zone comprise
entre Mers-les-Bains et Ault.
« En 2016, une étude recensait
49 hectares de moulières sur

30

ce secteur, précise Thierry Ruellet, scientifique au groupement
d'études des milieux estuariens et
littoraux. Le gisement était estimé
à 549 tonnes de moules commercialisables pour un cheptel total
de 1 546 tonnes. Cette année,
nous n'avons dénombré que
21 hectares de moulières avec
des densités de moins de 5 % de
taux de recouvrement et une très
faible proportion de moules de
taille marchande. »
Thierry Ruellet évoque un phénomène naturel, « lié à des mouvements de bancs de sable et à
l'apparition de vers tubicoles »,
mais aussi « à une certaine surexploitation dans le passé ».

Cultures MARINES n°318 - juillet-août 2018

Ingrid GODARD

La fermeture de la pêche à la
moule dans le bassin d'Arcachon
a j o u é l e s p ro l o n g a t i o n s. L a
faute en revient à la présence
de Dinophysis. Alors que le règlement, mis en place par le comité
départemental des pêches de
Gironde, prévoit cinq mois de
fermeture avec une réouverture
au 1 er juin, aucun pêcheur n'avait
pu plonger sa drague trois
semaines après l'échéance. La
levée de l'interdiction de pêche
n'est inter venue que le lundi
25 juin.
«  On n'a pas d'information
concernant le gisement. Il y
avait énormément de petites
moules l'an dernier mais on
a eu aussi beaucoup d'étoiles
de mer. La prédation a dû être

importante », indiquait Nicolas
Bonnat, un des quinze pêcheurs
à détenir une licence, avant la
réouverture. La pêche à la moule
dans le bassin est fluctuante :
630 tonnes en 2016, seulement
270 tonnes en 2015.
Si les pêcheurs de moules arcachonnais pratiquent d'autres
activités de pêche en parallèle,
la moule, de l'edulis en grande
majorité, reste un temps fort de
l'été. « Le produit a su trouver
des débouchés non seulement localement mais aussi
en Bretagne, en Normandie,
en Méditerranée et même sur
le marché anglais », expliquait
Nicolas Bonnat.
Loïc FABRÈGUES



Table des matières de la publication Cultures marines n°318

Cultures marines n°318 - 1
Cultures marines n°318 - 2
Cultures marines n°318 - 3
Cultures marines n°318 - 4
Cultures marines n°318 - 5
Cultures marines n°318 - 6
Cultures marines n°318 - 7
Cultures marines n°318 - 8
Cultures marines n°318 - 9
Cultures marines n°318 - 10
Cultures marines n°318 - 11
Cultures marines n°318 - 12
Cultures marines n°318 - 13
Cultures marines n°318 - 14
Cultures marines n°318 - 15
Cultures marines n°318 - 16
Cultures marines n°318 - 17
Cultures marines n°318 - 18
Cultures marines n°318 - 19
Cultures marines n°318 - 20
Cultures marines n°318 - 21
Cultures marines n°318 - 22
Cultures marines n°318 - 23
Cultures marines n°318 - 24
Cultures marines n°318 - 25
Cultures marines n°318 - 26
Cultures marines n°318 - 27
Cultures marines n°318 - 28
Cultures marines n°318 - 29
Cultures marines n°318 - 30
Cultures marines n°318 - 31
Cultures marines n°318 - 32
Cultures marines n°318 - 33
Cultures marines n°318 - 34
Cultures marines n°318 - 35
Cultures marines n°318 - 36
Cultures marines n°318 - 37
Cultures marines n°318 - 38
Cultures marines n°318 - 39
Cultures marines n°318 - 40
Cultures marines n°318 - 41
Cultures marines n°318 - 42
Cultures marines n°318 - 43
Cultures marines n°318 - 44
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM332
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM331
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM330
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/PDM195_specoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM329
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM328
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM327
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM326
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM325
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM324
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM323
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM322
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM321
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM320
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319Feuilleteur
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/editionPDM185_speccoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM318
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM317
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM316
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM315
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM314
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM313
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM312
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/311
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM310
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM309
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM308
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM307
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM306
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM305
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM304
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM303
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM302
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM301
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM300
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM299
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM298
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM297
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM296
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM295
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM294
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM293
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM292
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM291
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM290
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM289
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM288
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM287
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM286
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM285
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM284
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM283
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM282
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM281
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM280
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM279
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM278
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM277
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM276
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM275
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM274
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM273
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM272
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM271
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM270
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM269
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM268
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM267
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM266
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM265
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM264
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM263
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM262
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM261
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM260
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM259
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM258
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM257
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM256
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM255
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM254
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM253
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM252
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM251
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM250
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM249
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM248
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM247
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM246
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM245
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM244
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM243
http://www.nxtbookMEDIA.com