Cultures marines n°318 - 35

marché

Entreprise

Les coquillages en vogue
Principales espèces vendues en 2015

Principales espèces achetées en frais en 2017

tonnes

tonnes

moule
merlu
maquereau
truite

Source FranceAgriMer

baudroie
coquille St-Jacques
sardine
lieu noir
merlan bleu

cabillaud
merlan

0

20 000

40 000

60 000

Saumon, cabillaud, thon,
merlu mais pas seulement.
Les coquillages d'élevage,
huîtres et moules en tête, ont
la côte dans le paysage français des produits de la mer.
Régulièrement sur le podium des
espèces les plus vendues, les plus
achetées par les ménages, les plus
exportées, les coquillages n'ont pas
à rougir de leur position face à leurs
cousins les poissons. FranceAgriMer a présenté les chiffres clefs des
filières pêche et aquaculture en
France, où huîtres et moules ont
donc la part belle.

80 000

100 000

Premier trophée pour l'huître
qui détient la palme de l'espèce
la plus vendue sur le territoire
français en 2015. Les chiffres
annoncés semblent très élevés
(118 800 tonnes) sans explication
claire d'une subite augmentation
des ventes. Après le thon, la moule
arriverait en troisième position de
ce classement, avec 84 600 tonnes.
Même si ces volumes ne semblent
pas en corrélation avec la réalité,
l'huître et la moule sont quoi qu'il
arrive dans le trio de tête des
espèces les plus vendues car les
poissons qui suivent ne dépassent
pas les 50 000 tonnes annuelles.
Malgré deux espèces dans le top

Un comité d'export
à FranceAgriMer
f

La consommation en France de
produits aquatiques décline en
volume depuis plusieurs années
mais elle progresse nettement en
valeur depuis deux ans, tel est un
des enseignements du dernier
conseil spécialisé de FranceAgriMer pour les produits de la mer,
qui s'est tenu le 23 mai. Les achats
des ménages français pour leur
consommation à domicile se sont
ainsi élevés à près de 7,3 milliards
d'euros en 2017 contre 7 milliards
en 2014. FranceAgriMer note aussi
que le préemballé tire son épingle
du jeu, avec une progression des
achats de près de 7 % en 2017.
Autre sujet de ce conseil, la
création d 'un comité expor t
transverse à l'ensemble des filières
« très prochainement. À la dif-

0
5 000 10 000
millions d'euros

120 000

férence des comités sectoriels
actuels, centrés sur la levée des
obstacles sanitaires, ce comité
transverse aura pour objectif de faciliter la construction des stratégies
à l'exportation des filières vers des
pays plus accessibles ou de conforter des parts de marchés fragilisées,
après recueil des attentes des
représentations professionnelles
sur leurs priorités géographiques ».
Une réflexion sera par exemple
engagée sur une mutualisation
de l'accès aux bases de données
douanières import/export, sur
des études économiques, sur des
outils de négociations sanitaires
et commerciales, ou encore des
outils de coopération et de portage
politique
M. L.-L.

15 000

trois, la conchyliculture a bien sûr
moins de poids face à la pêche si
l'on raisonne par filière, avec environ 200 000 tonnes au total contre
500 000 tonnes pour les captures.
Sans grande certitude sur les
quantités annoncées, on constate
toutefois que la tendance est à
l'augmentation de la consommation d'huîtres « qui se confirme
depuis deux ans », rappor te
Jérôme Lafon, délégué pêche et
aquaculture chez FranceAgriMer.
La progression est ainsi de 4 %
en volume pour les achats des
ménages. « Il n'y a pas beaucoup
de nouveaux acheteurs, commente encore Jérôme Lafon, mais
des foyers réachetteurs. » Le
taux de pénétration stagne ainsi
à 20 % mais la fréquence d'achat
qui était à 2,7 est passée récemment à 3. « La consommation
reste très saisonnière, poursuit
le spécialiste, mais maintenant
elle se poursuit un peu jusqu'en
avril et arrive à décoller à partir
de septembre. »
L'huître arrive aussi en belle
p l a c e, l a c i n q u i è m e, d a n s l e

20 000

25 000

30 000

35000

40 000

45 000

classement des espèces les plus
exportées. Là encore, les chiffres
semblent assez élevés, avec une
valeur annoncée de 90 millions
d'euros d'huîtres exportées en
2017, ce qui représenterait une
augmentation de 57 % en trois ans.
La valeur des exportations avait
déjà progressé de 64 % entre 2009
et 2014. Ce secteur poursuivrait
donc sur la même pente exponentielle.
Enfin, moules et huîtres restent
les principales espèces achetées
en frais en 2017 par les ménages
français pour leur consommation
à domicile, loin devant les autres
produits de la mer. En valeur, elles
se font détrôner par le saumon et le
cabillaud pour arriver en troisième
et quatrième places.
Rappelons que la consommation française moyenne est de
34 kg de produits de la mer par
an, dont 21 % de coquillages et
crustacés (crevettes) d'élevage, ce
qui représente un peu plus de 7 kg
par tête et par année.
Marion LARRONDE-LARRETCHE

Répartition de la consommation en 2016

21 %

coquillages
et crustacés d'élevage

Consommation moyenne annuelle
par habitant

10 %

34

coquillages,
crustacés
et céphalopodes
de pêche

11 %

poissons d'élevage

kg

58 %

poissons de pêche

Cultures MARINES n°318 - juillet-août 2018

Source FranceAgrimer

thon

Source FranceAgriMer

moule
huître
cabillaud
saumon
lieu noir
coquille St-Jacques
truite
lotte/baudroie
dorade
bulot
maquereau
merlan
merlu/colin
bar
tourteau

huître

35



Table des matières de la publication Cultures marines n°318

Cultures marines n°318 - 1
Cultures marines n°318 - 2
Cultures marines n°318 - 3
Cultures marines n°318 - 4
Cultures marines n°318 - 5
Cultures marines n°318 - 6
Cultures marines n°318 - 7
Cultures marines n°318 - 8
Cultures marines n°318 - 9
Cultures marines n°318 - 10
Cultures marines n°318 - 11
Cultures marines n°318 - 12
Cultures marines n°318 - 13
Cultures marines n°318 - 14
Cultures marines n°318 - 15
Cultures marines n°318 - 16
Cultures marines n°318 - 17
Cultures marines n°318 - 18
Cultures marines n°318 - 19
Cultures marines n°318 - 20
Cultures marines n°318 - 21
Cultures marines n°318 - 22
Cultures marines n°318 - 23
Cultures marines n°318 - 24
Cultures marines n°318 - 25
Cultures marines n°318 - 26
Cultures marines n°318 - 27
Cultures marines n°318 - 28
Cultures marines n°318 - 29
Cultures marines n°318 - 30
Cultures marines n°318 - 31
Cultures marines n°318 - 32
Cultures marines n°318 - 33
Cultures marines n°318 - 34
Cultures marines n°318 - 35
Cultures marines n°318 - 36
Cultures marines n°318 - 37
Cultures marines n°318 - 38
Cultures marines n°318 - 39
Cultures marines n°318 - 40
Cultures marines n°318 - 41
Cultures marines n°318 - 42
Cultures marines n°318 - 43
Cultures marines n°318 - 44
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM332
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM331
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM330
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/PDM195_specoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM329
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM328
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM327
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM326
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM325
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM324
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM323
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM322
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM321
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM320
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319Feuilleteur
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/editionPDM185_speccoquillages
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM319
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM318
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM317
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM316
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM315
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM314
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM313
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM312
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/311
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM310
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM309
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM308
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM307
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM306
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM305
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM304
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM303
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM302
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM301
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM300
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM299
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM298
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM297
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM296
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM295
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM294
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM293
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM292
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM291
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM290
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM289
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM288
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM287
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM286
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM285
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM284
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM283
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM282
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM281
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM280
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM279
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM278
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM277
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM276
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM275
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM274
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM273
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM272
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM271
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM270
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM269
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM268
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM267
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM266
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM265
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM264
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM263
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM262
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM261
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM260
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM259
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM258
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM257
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM256
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM255
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM254
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM253
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM252
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM251
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM250
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM249
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM248
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM247
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM246
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM245
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM244
http://www.nxtbook.com/lemarin/Culturesmarines/CM243
http://www.nxtbookMEDIA.com