Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 19)

dossier Le Havre 19 usagers Christian Leroux (Umep) : « Laissons les entreprises travailler ! » Président de l’Umep (Union maritime et portuaire), de LHS (Le Havre Shuttles), des Propeller Clubs européens, directeur de Derruder, l’un des principaux transitaires, Christian Leroux est le porte-parole des usagers du port. Les conflits liés à la manutention et au remorquage portuaires appartiennent désormais au passé. Quelles sont concrètement les attentes des usagers du port ? Effectivement, les turbulences semblent derrière nous. Il nous faut restaurer la confiance des armements, via une stabilité sociale sans tache. Il nous faut également, et absolument, améliorer encore la productivité de nos portiques, condition sine qua non pour contribuer en progression de 6 % l’an. Alors, halte au jacobinisme ! Laissons les entreprises vivre et travailler. Vous présidez LHS, structure destinée à massifier les flux de conteneurs ferroviaires. Après un an et demi de mise en veilleuse, l’heure du réveil a-telle sonné ? De nouveaux produits ferroviaires sont-ils envisageables au départ du Havre dès 2007 ? LHS est une SAS qui ne pouvait se permettre de perdre de l’argent. J’ai réagi en chef d’entreprise et j’ai proposé de modifier son actionnariat. Naviland Cargo (ex-CNC) en est sorti. Et l’Umep détient désormais 66 % du capital, aux côtés du port. C’est la configuration idéale à mes yeux. Mais évitons que les mêmes causes ne reproduisent les mêmes effets. Nous sommes toujours en veilleuse. Mais à l’affût, dans un contexte de gran- “ Le lobbying maritime français se situe très loin de l’anglo-saxon. à ancrer notre port dans les grands circuits d’échanges mondiaux. Il faut enfin poursuivre les investissements prévus autour de Port 2000. L’Umep, ce sont 16 000 salariés, environ 600 entreprises, le premier employeur du bassin havrais avec une courbe d’embauches ” Éric Houri Christian Leroux est une personnalité incontournable du shipping havrais. des manœuvres où certaines infrastructures manquent toujours à l’appel. Après avoir présidé le Propeller Club du Havre, vous venez d’être élu au niveau européen. Quel est le poids de ce type de club ? Très clairement, le lobbying maritime français se situe très loin de l’anglosaxon en la matière. Notre association est un club de business qui fonctionne bien au plan local. Mais il faut être raisonnable, notre poids est inexistant au plan européen. LE TRAFIC 2006 AU MIEUX ÉGAL À CELUI DE 2005 « On le savait, les années 2005 à 2007 seraient une période de réorganisation, de repositionnement de diverses activités et de démarrage pour d’autres (notamment à Port 2000), une période où les pronostics seraient difficiles, estime Jean-Pierre Lecomte, président du PAH. L’année en cours devrait toutefois être conforme à ce que nous escomptions, soit un niveau comparable à celui de l’an dernier. » Selon les chiffres provisoires, à fin septembre, le trafic global affiche 3,6 % de retard sur 2005, avec 54,7 millions de tonnes contre 56,7 millions. Les dirigeants portuaires espèrent combler ce retard, tout ou partie, notamment avec la montée en puissance du terminal de France de Port 2000. Les entrées de pétrole brut pèsent toujours très lourd à 25,3 millions de tonnes (-1,3 %). Côté raffinés, les entrées sont en retrait mais les sorties progressent nettement avec 4,5 millions de tonnes (+18,5 %). Au chapitre vracs solides, la montée en puissance des échanges de ciments, particulièrement à l’import (+87 %) ne contrebalance pas le déficit de 500 000 tonnes enregistré sur le charbon - recul lié à l’arrêt pour maintenance d’une tranche de la centrale thermique EDF. Concernant les diverses, les trafics rouliers marquent le pas, pour deux raisons conjoncturelles : la mauvaise passe de l’industrie automobile pour les voitures neuves et le manque de capacité de LD Lines pour les échanges transmanche (voir page 24). « Nous enregistrons toutefois des signaux forts du côté des véhicules neufs, souligne Jean-Marc Lacave, directeur général du PAH. Les opérateurs se battent pour obtenir des mètres carrés supplémentaires sur le centre roulier. » Mais depuis l’inauguration, le 30 mars, du terminal de France, tous les regards se tournent, une tradition au Havre depuis trente ans, vers les trafics conteneurisés. « Si la question est : « Les premiers résultats de Port 2000 vous donnent-ils satisfaction ? », la réponse est un triple oui, commente Jean-Marc Lacave. GMP est déjà sur les bases de ce qui était prévu pour 2007. Mais nous nous attendions à un mauvais premier semestre. Nous savions depuis 2005 que les terminaux intérieurs avaient atteint leurs limites. Est venu s’ajouter le problème de la porte n° 2 de l’écluse François Ier. Le service Silk de MSC a été interrompu, même si notre pilotage a réalisé des prouesses, et les transbordements effectués par cette compagnie au terminal de Bougainville ont chuté. Cet épisode est terminé depuis le 15 septembre et les escales hebdomadaires des géants de la compagnie ont repris à un rythme hebdomadaire. » Fin septembre, la bascule n’avait pas encore été faite. Les trafics conteneurisés accusaient un repli de 3,5 % aux entrées (7,2 millions de tonnes) et de 4,9 % aux sorties (8 millions de tonnes). Un mois plus tard, Jean-Marc Lacave évoque un retard de 1 % en termes de mouvements. « Nous pouvons encore espérer terminer l’année à 2,2 millions d’EVP, soit sensiblement le même niveau que l’an dernier, annonce Jean-Pierre Lecomte. Et tabler sur 2,5 millions en 2006 et dépasser les 3 millions en 2008. Voilà nos objectifs. » le une ➟ Antifer, solide trentenaire. Le 25 juin,fêtéterminal pétrolier d’Antifer, à date,vingtaine de kilomètres au nord du Havre, a ses 30 ans. Depuis cette qui coïncidait avec le baptême du Batillus, supertanker (Ultra Large Crude Carrier) de 554 000 tonnes de port en lourd, cet équipement a réceptionné 500 millions de tonnes de produits pétroliers et 2 500 navires. Actuellement, près de 20 % du pétrole brut importé en France transite par Antifer. un trafi est né. ➟ Ferrailles :en toutecdiscrétionLe groupe GDE (Guy Dauphin Environnement) s’est implanté au Havre. À la fin mai, l’Antari a chargé ses 2 700 tonnes de ferrailles à l’exportation au poste MTV3 (multivrac). Le rythme espéré de ce nouveau trafic se situe à 3 000 tonnes par mois. É. H. Les entrées de pétrole brut pèsent toujours très lourd dans le trafic (25,3 millions de tonnes). Vendredi 10 novembre 2006

Table des matières de la publication Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006

Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006

Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 1)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 2)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 3)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 4)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 5)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 6)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 7)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 8)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 9)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 10)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 11)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 12)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 13)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 14)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 15)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 16)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 17)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 18)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 19)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 20)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 21)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 22)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 23)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 24)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 25)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 26)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 27)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 28)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 29)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 30)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 31)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 32)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 33)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 34)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 35)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 36)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 37)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 38)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 39)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 40)
http://www.nxtbookMEDIA.com