Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 5)

international Les déchets toxiques débarqués au Havre « Probo Koala » Le « MN Toucan » a déchargé au Havre les premiers conteneurs de déchets toxiques du « Probo Koala ». Séché Environnement, chargée de la dépollution d’Abidjan, les traitera dans l’Isère. Deux autres convoyages sont prévus. Chargé d’une partie des déchets toxiques du Probo Koala, qui ont provoqué la mort d’une dizaine de personnes à Abidjan fin août (1), le MN Toucan est arrivé comme prévu au Havre, le mardi 7 novembre, dans les brumes du petit matin, après dix jours de navigation depuis le port ivoirien. Le comité d’accueil de ces 142 conteneurs et 38 citernes (environ 2 500 tonnes), quai de l’Europe, était pléthorique. À sa tête, Nelly Olin, ministre de l’Écologie et du Développement durable, mais aussi l’association écologiste Robin des Bois, des forces de l’ordre en nombre et une armada de médias. La ministre a souligné « la transparence » de l’opération et la « solidarité » de la France à l’égard de la Côte d’Ivoire. Les conteneurs souillés seront stockés quelques semaines par une société havraise spécialisée, LBC Sogestran, puis acheminés par rail jusqu’à l’usine Trédi de Salaise-sur-Sanne (Isère). Cette filiale du groupe mayennais Séché Environnement, mandaté par le gouvernement ivoirien pour la dépollution (2), procédera à la destruction des quelque 6 000 tonnes de boues et terres polluées, sans ouvrir les emballages, par oxydation thermique. cabotage La Commission réunit les experts La Commission européenne continue à suivre le dossier du transport maritime à courte distance et des autoroutes de la mer. Dans un rapport de juillet dernier, elle a rappelé la nécessité de réorienter les actions de promotion de ce type de transport. Elle a donc organisé, avec la présidence finlandaise, un séminaire réunissant les experts nationaux en matière de « short sea shipping » et les 21 bureaux de promotion. Les thèmes de travail sont nombreux mais le résultat à obtenir est clair : l’intégration du transport maritime dans la chaîne logistique. Premier impératif : réformer les procédures administratives auxquelles sont soumis les projets de cabotage, trop complexes aujourd’hui. Il s’agit donc de faciliter le passage portuaire, notamment au niveau douanier. Il faut ensuite faciliter les investissements et l’intégration à la chaîne logistique, en créant une bonne continuité avec les capacités de transport terrestre. Jacques Barrot, commissaire européen chargé des Transports, a rappelé que « la Commission est résolue à soutenir le développement du transport maritime pour les liaisons intracommunautaires, afin de faire face aux futurs défis de la croissance du transport et de tirer parti de ses avantages économiques, environnementaux et de sécurité ». Caroline BRITZ Éric Houri Le « MN Toucan » a déchargé 142 conteneurs et 38 citernes, soit environ 2 500 tonnes. Pour Joël Séché, PDG du groupe éponyme, « il s’agit de la première intervention humanitaire écologiste d’ampleur dans le monde ». Robin des Bois a promis de rester vigilant jusqu’à l’achèvement de l’opération. Le bateau de la Morbihannaise de Navigation sera suivi par deux ou trois autres bateaux. Le deuxième, le CEC Enterprise (porte-conteneurs battant pavillon des Bahamas, conduit par un équipage allemand), a quitté Abidjan le mardi 7 dans la soirée. Arrivé le matin-même, il a embarqué 2 321 tonnes, selon les services du Premier ministre ivoirien. Un troisième navire est attendu ce vendredi 10. Richard GOASGUEN (1) Les eaux de lavage de ce navire grec, affrété par la société de négoce international Trafigura, dont le siège est à Lucerne (Suisse), avaient été déversées à l’air libre en 17 points de la capitale ivoirienne, provoquant 10 décès mais aussi une soixantaine d’hospitalisations et plus de 100 000 consultations pour intoxication. Deux cadres français de la société Trafigura, interpellés le 18 septembre, sont toujours incarcérés à Abidjan. (2) Séché Environnement a dépêché sur place une quarantaine de personnes pour conditionner les déchets soufrés. Mer du Nord : réduction du quota de sprat. La Commission européenne a annoncé, le mardi 7 novembre, la réduction du Total autorisé de captures (Tac) de sprat en mer du Nord pour 2006. Ce Tac avait été fixé en fin 2005 à 282 700 tonnes, sous réserve de l’évaluation en cours d’année. Le Ciem (Conseil international pour l’exploration de la mer) ayant conclu à une classe d’âge 2005 très faible, a donc réduit le Tac à 175 000 tonnes. Éolien : l’Allemagne donne son feu vert à un nouveau projet offshore. Le ministre allemand chargé de l’Environnement, Sigmar Gabriel, a donné en octobre son feu vert à un projet de construction de 12 éoliennes offshore en mer du Nord, indique le Journal de l’environnement. Chaque éolienne aura une puissance de 5 mégawatts, et l’exploitation commerciale doit débuter en 2008. L’investissement (175 millions d’euros environ), sera mis en œuvre par une société commune des groupes énergétiques Ewe, E.On et Vattenfall. Le ministère de l’Environnement contribuera à hauteur de 50 millions d’euros. ➟ Somalie : les islamistes libèrent un cargo des pirates. Des miliciens alliés aux tribunaux islamiques de Somalie ont pris d’assaut, le mercredi 8 novembre, le Veesham 1. Ce cargo, immatriculé aux Emirats arabes unis et transportant du charbon, avait été arraisonné le jeudi 2 par six pirates, qui exigeaient une rançon d’un million de dollars (environ 800 000 euros) pour libérer l’équipage et le navire. Au moins deux pirates ont été grièvement blessés dans les échanges de tirs, tandis que les 14 membres d’équipage sont sains et saufs. Lourdement armés et bien organisés, les pirates sont généralement issus de l’ancienne marine de guerre somalienne. Ils étaient moins actifs depuis la prise de contrôle par les islamistes, en août, de leur principale base, Haradere, dans le nord du pays. Écosse : un chalutier disparaît avec quatre marins. Quatre marins écossais ont été portés disparus dans le naufrage, intervenu dans la soirée du jeudi 26 octobre, du Meridian. Ce chalutier de 26 mètres, basé à Fife, a déclenché sa balise, alors qu’il était sur Blane Field, dans le secteur norvégien de la mer du Nord, à 140 milles dans l’est d’Aberdeen, par une tempête de force 10 à 11. Il était en mission de surveillance de pipe-line pour le compte de la filiale britannique du groupe canadien Talisman Energy. Après des débris (dont un canot de sauvetage vide), le corps d’un des matelots été retrouvé le lendemain matin par les secours. Les trois autres sont portés disparus. Antipollution : exercice franco-marocain en Méditerranée. Les 6 et 7 novembre, un exercice franco-marocain de lutte antipollution Chebec Antipol s’est déroulé en rade de Toulon, puis au large du Maroc. Depuis dix ans, Chebec est l’activité principale de coopération entre la France et le Maroc, qui partagent des préoccupations communes dans la surveillance et la sécurité maritime. Cet exercice vise la consolidation de la coopération opérationnelle entre la Marine royale marocaine et la Marine nationale française dans le domaine de la lutte antipollution. Cette coopération s’inscrit dans le cadre de la Convention de Barcelone de 1976, qui prévoit la mise en place de mécanismes régionaux de coopération, en matière de lutte contre la pollution en Méditerranée. ➟ L’agence européenne de contrôle des pêches parée pour 2007. Vendredi 27 octobre, l’agence européenne de contrôle des pêches a adopté son premier programme destiné à renforcer et harmoniser le contrôle des pêches au sein de l’Union. Elle va assurer la coordination entre les actions des États membres et cibler, en priorité, l’application des plans cabillaud, la pêcherie de thon rouge, la pêche illégale et les pratiques générant des rejets ou destructrices. Pour 2007, le budg et de l’agence sera de 5 millions d’euros. Encore à Bruxelles, elle s’installera à Vigo en 2007, une fois terminé le recrutement de ses 38 agents. Astreinte pour les contrôles à la pêche : une réponse « avant la fin de l’année ». La France a déjà été condamnée en juillet 2005 par la Commission européenne à payer 20 millions d’euros d’amende pour avoir failli à ses missions de contrôle des pêches, assortie fin février 2006 d’une première astreinte semestrielle de 57,8 millions d’euros. Cette astreinte étant reconductible, un nouvel avis de la Commission était attendu pour le mercredi 8 novembre. « Le dossier est en cours d’instruction, répond la Commission, qui devrait se prononcer avant la fin de l’année. » Comité consultatif régional : le siège à Lorient ➟consultatif régional (CCR) Sud,sud couvre la zone allant ? Le Conseil qui de la Bretagne aux Açores et aux Canaries et regroupe la France, l’Espagne et le Portugal, s’est doté d’un président : l’armateur basque espagnol Victor Badiola. Le siège de la structure, dont le secrétariat sera assuré par l’Association du grand littoral atlantique (Aglia), devrait être à Lorient. Gibraltar : un projet de tunnel relancé. L’Espagne et le Maroc ont commandé une nouvelle étude sur un projet de tunnel sous le détroit de Gibraltar, qui reprend un projet de 1996, abandonné depuis. L’ouvrage, long de 38,7 kilomètres (dont 28 kilomètres sous la mer), passerait en son milieu à 400 mètres sous la mer. Il serait exclusivement ferroviaire, un ouvrage ouvert aux voitures présentant trop de risques d’accidents et étant difficile à ventiler en raison de sa longueur. Le coût de l’ouvrage avait été estimé à 4-5 milliards d’euros, il y a dix ans. ➟ ➟ ➟ ➟ ➟ ➟ Vendredi 10 novembre 2006

Table des matières de la publication Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006

Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006

Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 1)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 2)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 3)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 4)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 5)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 6)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 7)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 8)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 9)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 10)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 11)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 12)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 13)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 14)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 15)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 16)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 17)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 18)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 19)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 20)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 21)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 22)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 23)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 24)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 25)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 26)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 27)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 28)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 29)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 30)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 31)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 32)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 33)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 34)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 35)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 36)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 37)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 38)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 39)
Journal le marin - n°3096 - 10 novembre 2006 - (Page 40)
http://www.nxtbookMEDIA.com