le Rennais, le magazine de l'information municipale - n°360 - 15 janvier 2005 - (Page 48)

Le guide De mémoire d’orme Victime de maladie, l’orme a pratiquement disparu de notre décor quotidien. Cet arbre, tout comme le chêne, y occupait pourtant une place à part. Voilà par quel processus une grande partie des ormes champêtres adultes a disparu du paysage français (jusqu’à 99 % des individus dans certains départements !). Les scientifiques considèrent cette épidémie de graphiose comme la plus grave catastrophe écologique subie par un arbre, bien plus importante que les fameuses pluies acides par exemple. L’Europe mobilisée. L’attaque s’est pro- L e coupable s’appelle scolyte de l’orme. C’est un petit coléoptère qui aime se promener sous l’écorce pour s’y nourrir et y pondre. Jusque là, rien d’anormal, les arbres ont toujours été accueillants pour les insectes. Mais notre scolyte transporte avec lui les spores d’un champignon microscopique malfaisant, Ophiostoma novo-ulmi ou Graphium ulmi, qui se développe dans les vaisseaux des tiges de l’arbre. Celui-ci, privé de sève, dépérit progressivement à partir de la cime. En un ou deux ans, l’orme est condamné. Au printemps, le jeune coléoptère sort de l’arbre malade pour s’alimenter sur un autre sujet, sain. Il y attire ses petits camarades qui viendront pondre sous l’écorce et ainsi de suite. 48 Le Rennais n° 360 Janvier 2005 duite en deux temps : une première fois, dans les années vingt, via la Hollande. Les ormes ont plus ou moins résisté. Mais, dans les années soixante-dix, la deuxième vague, plus méchante, en provenance des ÉtatsUnis, a été fatale. Les essais de traitements, par injections de fongicides, se sont révélés inefficaces. En 1987, le ministère de l’Agriculture a lancé un programme de sauvetage, par prélèvement de boutures sur des spécimens encore épargnés. Une dizaine de pays européens sont associés dans ce programme. En France, plusieurs centaines de sujets composent un Conservatoire national de clones d’ormes, dont une partie de la collection est non loin de chez nous, à Guémené-Penfao en Loire- Atlantique. Des tentatives de replantation sont menées, ici et là par des scientifiques ou de simples amoureux de l’arbre. En parallèle, des variétés hybrides, apparemment résistantes, ont été obtenus par croisement avec des espèces asiatiques, notamment une, repérée au jardin botanique de Sapporo au Japon. C’est cette nouvelle création, Ulmus Sapporo Gold qu’on replante généralement en milieu urbain. Les ormes n’ont certes pas été totalement rayés de notre carte hexagonale. Ils perdurent le plus souvent sous forme de haies. Exemple à Rennes, dans le secteur de La Prévalaye ou boulevard Clemenceau (dans l’axe de la rue du Champ-de-l’Orme), près du futur Hôtel de la Métropole en construction. La conservation de cette haie est d’ailleurs prévue dans le programme de la ZAC. Mais les beaux spécimens isolés ont rarement résisté à la maladie. Il y a une dizaine d’années, la Maison de la consommation et de l’environnement en avait recensé deux près de Rennes, au titre des “arbres remarquables d’Ille-et-Vilaine”*. L’un à Bruz au lieu-dit, bien nommé, Le Petit Ormeau, l’autre à Chantepie. Le premier est mort en 1999, le second vient de rendre l’âme !

Table des matières de la publication le Rennais, le magazine de l'information municipale - n°360 - 15 janvier 2005

ِCouverture
Sommaire
Editorial
Sur le vif - RECHERCHE
 - MÉDIA
 - BIENTÔT
 - PORTRAIT
Société
L’actualité mairie - Au conseil
 - Réalisations : Le TNB arrive à Maurepas
 - Réalisations : Eau potable : contrat sous surveillance
 - Réalisations : Nouvelle campagne de recensement
 - Réflexions
L’actualité quartiers : Nord-Ouest
 - Centre
 -  Sud-Est
 - Ouest
 - Sud-Ouest
 - Nord-Est
Le guide - Droit, ceux qui peuvent vous aider
 - Mémoire: de mémoire d’ormes

le Rennais, le magazine de l'information municipale - n°360 - 15 janvier 2005

http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101215_418
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101115_417
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101015_416
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100915_415
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais/Info-Metropole-191
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100615_414
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100515_413
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100415_412
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100315_411
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100215_410
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100115_409
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091215_408
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091115_407
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091015_406
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090915_405
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-0907_HS
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090615_404
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090515_403
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090415_402
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090315_401
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090215_400
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090115_399
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081215_398
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081115_397
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081015_396
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080915_395
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080615_394
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080515_393
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080415_392
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080215_391
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080115_390
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071215_389
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071115_388
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071015_387
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070915_386
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070615_385
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070515_384
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070415_383
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070315_382
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070215_381
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-061115_380
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-061015_379
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060915_378
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060815_377
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060715_376
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060615_375
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060515_374
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/Le-Rennais-060415_373
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060315_372
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060215_371
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060115_370
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-051215_369
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-051115_368
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/Le-Rennais-051015_367
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050915_366
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050615_365
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050515_364
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050415_363
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050315_362
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050215_361
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050115_360
http://www.nxtbookMEDIA.com