L'info MÉTROPOLE, le magazine de l’agglomération rennaise - n°191 - Juillet-Août 2010 - (Page 5)

ement évén Dès l’entrée, l’ambiance est posée : au milieu de la toute nouvelle salle d’exposition de 350 m2 se dresse, à même le sol, une véritable toiture, avec sa charpente en bois et sa couverture d’ardoises. Tout autour, un décor de lucarnes et de cheminées prolonge l’immersion visuelle : c’est bien sur les toits d’une ville que l’on veut emmener le visiteur. Pour parfaire l’illusion, bruits de vent dans les antennes de télé, de pigeons à l’envol ou d’un clocher dans le lointain se font entendre. “Ce que l’on désigne généralement par épis de faîtage, c’est le ‘truc là-haut’, au sommet de certaines habitations, analyse Claire Caillarec, commissaire de l’exposition. Nous avons décidé d’emmener les visiteurs au plus près de ces ornements de toiture afin de mieux les découvrir.” Voyage à travers l’histoire “Jusqu’au 19 e siècle, les charpentes n’étaient pas conçues comme aujourd’hui. Le mât de charpente, appelé le poinçon, émerge au-dessus de la couverture. C’est un élément en bois qu’il faut protéger, notamment des infiltrations d’eau”, reprend Claire Caillarec. Les premiers épis de faîtage étaient donc fonctionnels. Mais posés sur les toits et visibles de loin, ils permettaient aussi aux propriétaires de ces demeures d’exprimer leurs goûts, métiers, passions: le travail de ces objets devint alors plus fin, plus ornemental. Même après l’avènement des charpentes modernes, pour lesquels les épis ne sont plus d’aucune utilité, leur fonction décoratrice sera maintenue. En plomb ou en zinc dans le pays de Rennes, mais aussi en terre, avec des influences multiples, la diversité des épis de faîtage permet à l’exposition de s’ouvrir sur une partie importante de la Bretagne, comme elle aurait pu le faire sur l’ensemble de la planète : “Ils sont utilisés sur les toits du monde entier : on en trouve jusqu’en Chine et au Viêtnam.” Par matière, par famille, les vitrines présentent un large éventail de la production locale : on y voit des animaux, des arbres ou des pommes de pin, parfois même des représentations humaines. Chacun possède une charge symbolique forte et très spécifique. Le travail des hommes Art populaire, la réalisation des ornements de toiture était confiée aux artisans, particulièrement aux couvreurs, en contact direct avec le toit. “Il existe également une autre famille de créateurs : les potiers. Nous nous attardons sur Une promenade sur les toits, à la découverte des épis de faîtage, girouettes et autres ornements de toitures. Voilà ce que propose l’Écomusée du pays de Rennes grâce à sa nouvelle exposition Compagnons célestes. Prenez de la hauteur L’exposition fait la part belle aux vidéos, reportages ou animations 3D. Sur présentation de ce magazine, l’écomusée offre une entrée gratuite. Du 1er juillet au 31 août, pour un visiteur seul ou accompagné par sa famille (parents-enfants) pour un maximum de 4 personnes. ces deux métiers en présentant plusieurs artisans filmés sur le lieu de travail, en train de réaliser un épi ou de poser une couverture.” Autour, le décor change, et c’est désormais à travers la reproduction de leurs ateliers respectifs que la visite continue : machine à découper les ardoises pour l’un, tour de potier et argile sur une table pour l’autre. “Nous avons utilisé beaucoup de vidéos dans cette exposition, confie encore Claire Caillarec. Certaines sous forme de reportages, mais surtout des animations 3D, réalisées par l’entreprise rennaise JPL films.” (À découvrir aussi >>> 5

Table des matières de la publication L'info MÉTROPOLE, le magazine de l’agglomération rennaise - n°191 - Juillet-Août 2010

Couverture
Éditorial
Sommaire
Événement
- Compagnons célestes
- Les Tombées de la nuit
- Transat en ville
- Estivale Biennale
- Les Champs Libres
Festivals
Fêtes et plein air
En scène
Découverte
- Balades à Vélo… Star
- Une journée aux Gayeulles
Édition

L'info MÉTROPOLE, le magazine de l’agglomération rennaise - n°191 - Juillet-Août 2010

http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101215_418
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101115_417
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-101015_416
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100915_415
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais/Info-Metropole-191
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100615_414
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100515_413
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100415_412
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100315_411
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100215_410
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-100115_409
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091215_408
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091115_407
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-091015_406
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090915_405
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-0907_HS
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090615_404
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090515_403
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090415_402
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090315_401
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090215_400
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-090115_399
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081215_398
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081115_397
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-081015_396
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080915_395
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080615_394
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080515_393
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080415_392
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080215_391
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-080115_390
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071215_389
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071115_388
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-071015_387
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070915_386
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070615_385
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070515_384
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070415_383
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070315_382
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-070215_381
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-061115_380
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-061015_379
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060915_378
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060815_377
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060715_376
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060615_375
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060515_374
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/Le-Rennais-060415_373
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060315_372
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060215_371
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-060115_370
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-051215_369
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-051115_368
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/Le-Rennais-051015_367
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050915_366
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050615_365
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050515_364
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050415_363
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050315_362
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050215_361
http://www.nxtbook.com/newpress/Ville-Rennes/le-Rennais-050115_360
http://www.nxtbookMEDIA.com