Magazine Indigo #9 - Sept.Oct.Nov. 2006 - (Page 12)

Moyen Orient Koweit Le Koweit Antoine Elzière L'extraordinaire développement de la ville de Koweit, due à l'immense richesse pétrolière du pays ( 10% des réserves mondiales ) fascine et attire les hommes d'affaires et investisseurs du monde entier Mais l'invasion du pays par l'Irak en 1990 et la rapide reconstruction économique qui s'en suivi, ont fait prendre conscience aux Koweïtiens de leur extrême dépendance du pétrole, aussi la nouvelle économie de privatisation et de diversification mise en place par le gouvernement s'intéresse-t-elle maintenant au développement du tourisme. Un pays de déserts Koweit City Koweit City abrite plus de 90% de la population. C'est une ville immense, futuriste, quadrillée d'autoroutes, de grands axes perpendiculaires et d'échangeurs. Un réseau routier impressionnant, qui hélas n'empêche pas aux heures de pointe, des embouteillages dignes de grandes capitales Occidentales. Une ville extraordinaire, sortie du désert, en pleine ascension horizontale et verticale, où les nouveaux quartiers surgissaient souvent avant même d'être dessinés. Aujourd'hui, les tours sont multitude. La Corniche est devenue une vaste zone résidentielle avec ses palais et ses club de loisirs, et ses énormes centres commerciaux qui ont fait leur apparition le long d'Arabian Gulf Street. Capitale culturelle Deux des plus belles collections d'art islamique du monde se trouvent au Koweit, avec la collection Al Sabah et le musée Tareq Rajab. Sur lîle de Faillaka, ( le Koweit compte 9 îles ) les archélologues danois d'abord, puis français ensuite, ont découvert des ruines remontant au royaume de Dilmun, ( de 2800 à 1600 avant J.C. ) mettant en évidence les liens de cette île avec les grandes civilisations de l'Antiquité, des Sumers aux Grecs. Une nouvelle image Conséquence de la guerre avec l'Irak, les Koweitiens demeurent profondément choqués d'avoir risqué de perdre leur identité en même temps qu'une grande partie de leur patrimoine culturel. Un patrimoine que les temps modernes avaient déjà laissé peu à peu s'évanouir dans la poussière du désert, comme nombre de vieilles maisons en briques et pierres séchées, ainsi que de belles ogives de portes et de fenêtres, et de fins entrelacs de stuc ornant les mirhabs ou les minarets des petites mosquées qui bordaient le littoral. T out au Nord de la péninsule arabique et du golfe persique, le Koweit est un vaste espace de 17 818 Km2, sans autre frontière naturelle que la mer. Quelques petites collines situées au Nord du pays surplombent ce vaste désert plat et sablonneux, et donnent un peu de relief au paysage, sans jamais dépasser les 300 m. La façade du Koweit sur le Golfe est une longue plaine rectiligne de 290 km de longueur, essentiellement sablonneuse, largement découverte à marée basse. Le climat est continental et peu influencé par le Golfe. Les étés y sont très chauds avec des vents de sable, et une température atteignant facilement les 50°, avec une forte humidité ( entre 70 et 80% ). Les hivers sont en revanche doux, rarement en dessous de 6°, mais les nuits peuvent être fraîches. Les vents d'été et d'hiver contribuent beaucoup à la sécheresse et à l'aridité du pays. N°9 m Septembre - Octobre - Novembre 2006 Antoine ELZIÈRE Terre d'échanges, de transits et de rencontres.

Table des matières de la publication Magazine Indigo #9 - Sept.Oct.Nov. 2006

Sommaire - Edito
Le Monde en brves
Inde du Sud
Moyen Orient
Ocan Indien
Amrique du Nord
Europe
France
Afrique du Nord
Solidaire - Jet tours : le choix du tourisme responsable.
Bons plans
Multimdia
Culture

Magazine Indigo #9 - Sept.Oct.Nov. 2006

http://www.nxtbookMEDIA.com