Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017 - 3

Moins de stress, plus de services

Selon un récent rapport de l'Unesco* financé par
l'AFB, si les émissions de gaz à effet de serre continuent au rythme actuel, 25 des 29 récifs coralliens
situés dans des sites classés au Patrimoine mondial
subiront au moins deux blanchissements sévères
par décennie d'ici 2040. « La limitation des émissions pour juguler la hausse des températures est
indispensable, mais c'est un long processus. Il n'est
pas certain que les récifs coralliens puissent attendre,
prévient Serge Planes, directeur du Centre de recherches insulaires et observatoire de l'environnement (Criobe). En revanche, on peut dès aujourd'hui
éliminer les autres stress qu'ils subissent, via les politiques de gestion du littoral. Cela pourrait donner le
temps nécessaire aux espèces qui en sont capables
pour s'adapter à la hausse des températures. »
Resccue opère dans sept sites pilotes aux Fidji, au
Vanuatu, en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie
française. « Leurs situations sont contrastées, explique Raphaël Billé, son coordonnateur. Nous voulons déployer une approche robuste, applicable dans
divers contextes. »
En Polynésie française, les deux sites pilotes sont

l'archipel des Gambier et la baie d'Opunohu, à Moorea. « Avant sa mise en œuvre, un processus participatif a permis au gouvernement et aux communes
de construire ensemble le projet », explique Mahé
Charles, de l'AFB, chef de projet en Polynésie. Aux
Gambier, l'un des enjeux concerne la perliculture
durable mais aussi la diminution de la dépendance
économique envers cette activité, potentiellement
menacée par l'acidification des océans. « Pour cela,
des guides-naturalistes ont été formés, une pépinière
créée... Des plantes indigènes y seront cultivées, certaines, rares, pour restaurer la biodiversité, d'autres
pour reboiser afin de limiter l'érosion des sols, qui entraîne l'arrivée de sédiments à la mer et dégrade les
habitats marins, poursuit-il. Resccue contribue aussi
à lutter contre les espèces exotiques envahissantes et
à recréer des habitats pour les oiseaux de mer. »

Océindia

Promouvoir une meilleure gestion
intégrée terre-mer pour renforcer la
résilience des écosystèmes et des
populations face aux conséquences du
réchauffement climatique, c'est l'objectif
du projet Resccue (Restauration des
services écosystémiques et adaptation
au changement climatique), mis en
œuvre par la Communauté du Pacifique
et financé par l'Agence française de
développement et le Fonds français pour
l'environnement mondial.

En partenariat
avec l'AFB, Océindia a produit

cette exposition itinérante qui propose un
voyage à travers la biodiversité dans tous
les territoires ultramarins. Première escale :
ministère des Outre-mer, à Paris,
du 28 novembre jusqu'à la fin décembre.

Financements innovants
« A Moorea, Resccue apporte un appui technique
à la révision du plan de gestion du lagon, notamment pour la concertation avec les usagers, pour
lutter contre l'érosion des plages et pour gérer les
mouillages, afin de réduire les pressions sur les écosystèmes et de limiter les conflits d'usage », détaille
Gloria Trafton, maire déléguée de Papetoai, l'une
des cinq communes associées de l'île. « Le projet
nous accompagne aussi dans l'identification de mécanismes de financement innovants pour la gestion
intégrée », ajoute-t-elle.
A l'échelle régionale, Resccue explore plusieurs
pistes sur ce thème : compensation écologique,
fiscalité incitant à des pratiques plus durables...
« L'idée est de les tester dans nos sites pilotes, pour
pérenniser les actions au-delà du projet », explique
Raphaël Billé.
*unesdoc.unesco.org/images/
0025/002505/250596e.pdf
Pour en savoir plus : www.spc.int/resccue/

L'AFB lance un appel à
initiatives en faveur de la biodiversité
marine et terrestre dans les territoires
ultramarins. L'objectif est de soutenir
financièrement, à hauteur de
4 millions d'euros, les projets locaux
concourant à protéger et restaurer la
biodiversité. Les premiers projets sont
attendus pour début 2018.

75

c'est le nombre de personnels transférés
du Muséum national d'Histoire naturelle
(MNHN) à l'AFB, dans le cadre des nouvelles
missions de cette dernière, suite à la loi
« biodiversité » de 2016. Par ailleurs, l'AFB,
le MNHN et le CNRS vont mettre en place
une unité mixte de service pour renforcer
l'expertise « biodiversité ».

Un forum qui rassemble

Concertation pour la révision du plan de gestion du lagon de Moorea.

50

Nombre de structures
gestionnaires représentées
dans le Forum

Nombre
d'AMP

59 60

40

69 72
65 68

78

50
30

37

20
10
0

7

13

24
19 21 21

29

2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017

Mahé Charles / Agence française pour la biodiversité

Quarante-deux structures gestionnaires
d'AMP, soit 67 % des membres du réseau,
ont participé à la 16e rencontre du Forum des
gestionnaires d'AMP qui s'est tenue en Corse
du 17 au 19 octobre.

80
70
60
50
40
30
20
10
0

l'aire marine / numéro 39 / novembre 2017


http://unesdoc.unesco.org/images/0025/002505/250596e.pdf http://www.spc.int/resccue/

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017

Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017 - 1
Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017 - 2
Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017 - 3
Aires Marines Protégées n°39 le marin du 16 novembre 2017 - 4
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com