Aires Marines Protégées n°9 le marin du 04 juin 2010 - (Page 1)

re marine L’ ai Carnet de bord /juin 2010 / numéro 9 Une plongée dans la connaissance Gilles Boeuf U ne vaste campagne d’exploration sur les canyons de Méditerranée vient de s’achever. Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, Président du Muséum national d’Histoire naturelle. Créé au milieu des années quatre-vingt, le terme biodiversité est parti à la conquête de la planète lors du Sommet de la Terre, en 1992, à Rio. Plus que de décrire et compter des espèces, étudier la biodiversité, c’est se pencher sur les relations que les êtres vivants ont établies entre eux et avec leur environnement. La biodiversité, c’est le Vivant dans sa diversité et sa complexité, c’est la fraction vivante de la Nature. Nous connaissons aujourd’hui moins de 300 000 espèces marines, soit une faible partie de la réalité, face à ce qui reste à découvrir. La Vie est apparue dans l’océan ancestral il y a 3,85 milliards d’années et elle n’en sortira pour la vie complexe organisée (champignons, végétaux et animaux) que vers 400 millions d’années. Les biomasses marines sont considérables, et des groupes apparus dans les mers n’en sont jamais sortis, tels les échinodermes. La diversité aquatique fournit aujourd’hui à l’Humanité plus de 160 millions de tonnes de ressources par an et on a déjà extrait de l’océan plus de 15 000 molécules d’intérêt, ainsi que de nombreux modèles pour la recherche. Cette diversité est aujourd’hui menacée par la destruction d’écosystèmes côtiers, la pollution, la surexploitation, la dissémination anarchique d’espèces et le changement climatique : quelle Terre, quels océans laisserons-nous à nos enfants ? ” © O.Brosseau/Agence des aires marines protégées “ 2010, l’année internationale de la biodiversité Cet état des lieux de la biodiversité et de l’état écologique des canyons a été conduit, de 150 à 700 mètres de profondeur, avec l’aide d’un sous-marin habitable et un autre, téléguidé. Ce protocole standardisé, mêlant acquisition d’images (photo et vidéo), relèvements sédimentaires et faunistiques, devrait permettre les comparaisons. « Ces 18 mois de programme ont permis de produire 500 heures de vidéo, des milliers de cliEmbarqués à bord du Minibex, le Remora (ci-dessus), sous-marin chés photographiques autonome, et un ROV, engin télécommandé, ont alterné les plongées. et des dizaines de prélèvements », réUne trentaine de scientifiques de l’Ifremer, sume Pierre Watremez. « Au passage, des de l’École pratique des hautes études, de bancs rocheux coralligènes, situés entre 50 et l’Institut des sciences de la mer de Barce200 mètres de profondeur, ont également été lone, des universités de Perpignan, Marseille explorés. Trop profonds pour les plongeurs, ils et Nice, du CNRS et de ses stations marines ont été peu étudiés jusqu’à présent. » de Villefranche et Banyuls… ; une centaine « Ce travail alimentera la recherche sciende jours de mer ; toutes les « têtes » (détifique dans des disciplines variées : biologie, buts) de canyons visités, de la frontière géologie, océanologie physique… Mais ces noumonégasque à la frontière espagnole (sauf velles connaissances sont, bien sûr, précieuses la Corse). Piloté par l’Agence des aires mapour les gestionnaires », reprend Pierre Warines protégées, le programme « Canyons de tremez. Elles ont déjà servi à étayer la proMéditerranée », qui s’est déroulé entre noposition d’inclure la tête du canyon Lacazevembre 2008 et avril 2010, est certainement Duthiers, particulièrement riche en coraux l’opération la plus ambitieuse jamais meblancs, dans le périmètre du projet de née, pour améliorer la connaissance parc marin naturel sur la côte VerPour de ces vallées sous marines. meille. Le canyon de Cassidaigne, Refuge pour certaines espèces la science face à Cassis, est, quant à lui, inclus patrimoniales, comme les coraux dans le projet de parc national des blancs, ces canyons, qui entaillent et la gestion Calanques, également à l’étude. Les le plateau continental méditerradonnées récoltées seront, en outre, néen perpendiculairement au trait de exploitées dans le cadre de l’élaboration côte, parfois sur plus de 50 kilomètres, sont du réseau Natura 2000 en mer. Un atlas de également reconnus pour leur rôle sur la la faune fixée dans ces canyons servira de biodiversité globale du secteur. Ils servent référence pour de futurs suivis de l’état de de zones de reproduction, de nurseries et santé de ces milieux extraordinaires, qui de nourriceries à de nombreuses espèces, ont aussi la caractéristique d’accumuler les dont certaines d’intérêt commercial, telles déchets d’origine tellurique et les filets de les langoustes et les merlus. Cependant, aupêche à la dérive... cune campagne systématique d’exploration n’avait jamais été menée. « Celle qui vient de s’achever répondait donc à un besoin important de connaissance, aussi bien de la part des gestionnaires que de celle des scientifiques », justifie Pierre Watremez, responsable scientifique de l’Agence des aires marines protégées. © Gille uf oe sB

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°9 le marin du 04 juin 2010

Aires Marines Protégées n°9 le marin du 04 juin 2010

https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com