Aires Marines Protégées n°11 le marin du 3 décembre 2010 - (Page 1)

re marine L’ ai Carnet de bord /décembre 2010 / numéro 11 Édition « Spécial colloque » Nathalie KOSCIUSKOMORIZET Ministre de l’écologie, du développement durable, du transport et du logement C’est à Boulogne-sur-Mer, en 2007, lors du 1er colloque national sur les aires marines protégées, que j’avais eu l’honneur de présenter le programme pour la création et la gestion d’aires marines protégées en France métropolitaine. Trois ans après, tout juste nommée ministre du développement durable (et chargée de la mer), quelle satisfaction de découvrir les progrès réalisés en si peu de temps ! Lors du 2ème colloque national, à La Rochelle, les acteurs de l’outre-mer ont rivalisé d’initiatives et d’enthousiasme. Quelques chiffres, pour illustrer les progrès français : de 0,01% d’aires marines protégées dans les eaux sous juridiction en 2007, nous sommes passés à 1,46% en 2010. Pour la seule métropole, cette proportion s’élève à 11,34%. Voilà qui est extrêmement encourageant. La quantité, bien sûr, ne satisfait pas seule l’exigence de qualité. Nous devons poursuivre : mieux faire connaître les enjeux, concevoir des approches plus intégrées et contribuer à la gestion des ressources halieutiques. Une qualité qui repose également sur la gestion et toutes les questions de suivi, de surveillance, de modifications des pratiques, de valorisation socio-économique ou encore d’information du public. Cet immense chantier ne pourra être conduit qu’en associant les acteurs. Ils étaient là, à La Rochelle, en nombre, et il faut s’en réjouir. Je retiendrai de la Conférence de Nagoya que la protection de la biodiversité marine et côtière fait partie des premières priorités internationales. Nul doute, nous serons au rendez-vous pour le prochain sommet de la Terre en 2012. © Arnau L e deuxième colloque des aires marines protégées, organisé mi-novembre à la Rochelle*, a rassemblé 400 participants, dont de nombreux ultramarins. /M ED DTL kilomètres carrés d’espace maritime français, 350 000 seulement se trouvent en métropole ! Le fait d’être présent dans tous les océans est une force pour notre pays, mais cela rend aussi les choses plus compliquées, poursuit-il. Car la stratégie nationale doit refléter la somme des stratégies régionales. Celles-ci doivent impérativement émaner de la base et être conçues dans le contexte international de chacun. Par ailleurs, une clé de répartition budgétaire reste à trouver pour allouer les moyens de protection du patrimoine marin de manière plus équitable et plus efficace. » Si chaque territoire de l’outre-mer français possède ses spécificités, la métropole n’est pas en reste. « En baie de Somme comme en Polynésie française, chacun a ses exigences identitaires, rappelle Jérôme Bignon. Il faut avoir l’intelligence de s’y adapter. Personne n’a besoin d’un jardin à la française, sur un modèle unique. » Parmi les autres thématiques abordées lors du colloque figure la nécessaire conciliation des activités économiques et de la protection du milieu marin. « La présence au colloque d’une quarantaine de représentants des pêcheurs et la participation du Cluster maritime ont nourri et enrichi les débats », se réjouit Olivier Laroussinie, directeur de l’Agence. « Bien sûr, entre industriels, pêcheurs et gestionnaires, les cultures sont différentes, et il y a encore un travail de rapprochement à faire. Mais lors des ateliers, des acteurs très divers sont parvenus à discuter des sujets potentiellement les plus conflic« Depuis le dernier colloque national, j’ai le tuels. Nous sommes sur la bonne voie. » sentiment qu’une énorme dynamique s’est Francis Vallat, président du Cluster marimise en place », confiait Jérôme Bignon, prétime français, renchérit : « Il faut promouvoir sident de l’Agence des aires marines prole dialogue par tous les moyens, en toute tégées, en clôture de cette deuxième transparence et, surtout, en refusant édition. « Il faut continuer. Nous avons Sur la les postures, les raisonnements trois ans, jusqu’au congrès mondial ou les comportements extrêmes. des aires marines protégées qui se bonne L’homme doit rester au cœur de tiendra à Marseille, à l’automne 2013, notre action, et celle-ci doit être guipour que la France soit à la hauteur voie dée par la recherche de solutions, pour de son espace maritime, en matière de cesser d’opposer les générations actuelles protection du milieu marin. » aux générations futures. Les bons professionEn métropole, l’objectif du Grenelle de nels y sont prêts. » la mer de classer 10% du domaine maritime en AMP d’ici 2012 est déjà atteint. La dy* en partenariat avec le Ministère du dévenamique est lancée outre-mer où de nomloppement durable et l’Union internationale breuses initiatives régionales sont déjà en pour la conservation de la nature. cours. Venus en nombre, les ultramarins ont insisté sur la nécessité de construire une stratégie nationale sur les aires marines protégées qui respecte l’identité de chacun. « A Nagoya, la France s’est engagée à classer 20% des eaux sous sa juridiction en AMP d’ici 2020, rappelle Ferdy Louisy, président du Parc national de Guadeloupe et vice-président de l’Agence. Cela ne pourra pas se faire sans l’outre-mer : sur onze millions de © Cassandre ou iss ou dB

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°11 le marin du 3 décembre 2010

Aires Marines Protégées n°11 le marin du 3 décembre 2010

https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com