Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011 - (Page 3)

les aires marines protégées Le projet de parc marin « des trois estuaires » prend forme Mayotte : la lutte s’organise contre les dévoreuses de corail Depuis janvier, le Parc marin organise des collectes d’acanthaster. Objectif : diminuer l’impact et mieux comprendre les phénomènes de pullulation de ces étoiles de mer. Une opération de collecte en janvier, une autre en mars et deux en avril : depuis le début de l’année 2011, le Parc naturel marin de Mayotte a déclaré la guerre aux « dévoreuses de corail » ! « Trois de ces opérations ont eu lieu dans la réserve de pêche de la « passe en S », une autre près des îlots Choizils. Chaque fois, elles mettent en jeu deux à trois bateaux, au minimum sept plongeurs, et conduisent à récolter nance de la terre. Ils favorisent quelque 250 étoiles de mer, en une en effet la croissance du phydemi-journée » précise Alexandra toplancton, qui alimente leurs Gigou, chargée de mission « palarves. « Les rejets sont encore trimoine naturel » au Parc. mal quantifiés à Mayotte, mais Répondant au nom scientifique l’essentiel des eaux usées domesd’Acanthaster planci, ces échitiques se déverse dans le lagon nodermes font partie de l’écosans traitement préalable », sousystème corallien. Leur densité ligne Alexandra Gigou. est normalement de 5 à 7 indiDevant la multiplication des vidus par kilomètre carré. Mais signalements de fortes densités lors d’une pullulation, ce chiffre d’acanthaster par les clubs de dépasse plusieurs milliers plongée, le préfet a accordé d’individus sur la même au Parc naturel marin Réseau surface. A raison de 5 à 6 l’autorisation d’organimètres carrés de corail ser des opérations de de suivi consommés par an et par collecte. Elles visent à étoile de mer, leurs agrégadiminuer la pression sur une tions peuvent dévorer plusieurs portion de récif, mais aussi à rékilomètres carrés de récif en une colter des données sur la biologie année ! de l’espèce à Mayotte. « À chaque collecte, un échantillon d’étoiles « L’examen de squelettes calde mer est analysé. On détermine caires dans les sédiments a perle poids, la taille, l’état repromis de démontrer que de considéductif des individus, pour mieux rables populations d’acanthaster connaître la dynamique de leurs existaient déjà il y a des milliers populations, explique Alexandra d’années », précise Alexandra Gigou. J’essaie aussi de croiser ces Gigou. « Mais les épisodes de puldonnées avec celles de la couranlulations sont de plus en plus frétologie, pour comprendre les mécaquents à Mayotte, depuis les annismes de leur dispersion. » nées 1970. » Parmi les explications À terme, le Parc marin enviinvoquées, la surpêche exercée sage la mise en place d’un réseau sur leurs prédateurs naturels, d’observateurs bénévoles, pour notamment deux mollusques mieux repérer et suivre les incarnivores, le triton conque et le festations. « Il faudrait peut-être « fer à repasser », mais aussi sur aussi réfléchir à une évolution de des poissons comme le napoléon. la réglementation, en concertaLes étoiles de mer épineuses tion avec les usagers, pour protéprofiteraient par ailleurs des ger le napoléon par exemple ». rejets de nutriments en prove- Les agents du Parc et des bénévoles collectent les étoiles de mer qui colonisent les récifs. Les AMP et la nature humaine Une thèse soutenue récemment propose une méthode pour évaluer l’acceptation des AMP par les usagers du milieu marin. Durabilité écologique, faisabilité économique et acceptation sociale sont les trois piliers de la réussite d’une aire protégée. « Mais l’acceptation sociale est encore peu prise en compte, analyse Aurélie Thomassin. En effet, les données sociales relèvent de la perception, de l’opinion, elles sont donc de l’ordre du « qualitatif », et il est difficile de transformer de telles variables en données pour la gestion. » C’est à cette problématique que s’est attaquée cette étudiante en géographie à l’Institut de recherche pour le développement, à l’occasion de sa thèse, soutenue en mars dernier. « Partant du postulat que l’acceptation sociale d’une AMP dépend de sa capacité à satisfaire les enjeux de territoire des acteurs, qu’ils soient éconodans le temps la satisfaction des miques, environnementaux ou enjeux de territoire. Par exemple, identitaires, mon objectif était l’un de ces indicateurs porte sur de proposer une méthode qui perla perception de l’état de santé du mette d’élaborer des indicateurs récif corallien. » Ces indicateurs d’acceptation sociale, à partir ont, pour la plupart, été intégrés d’une meilleure connaissance de dans le diagnostic préalable à ces enjeux. » l’élaboration du plan de gestion La majeure partie de son travail de la réserve, qui devrait être de thèse repose sur l’exemple de adopté vers la fin 2011. la réserve naturelle marine Aurélie Thomassin a de la Réunion. « En raison ensuite souhaité sade la diversité d’usages Étude : voir dans quelle mequ’elle concentre sur un petit espace de 35 À La Réunion sure cette méthode développée à la Réunion kilomètres carrés, elle était transposable. Elle constitue un cas d’AMP s’est intéressée au Parc maparticulièrement complexe rin de Mohéli, aux Comores, et à dans l’océan Indien », justifiel’AMP de Velondriake, à Madagast-elle. Aurélie a conduit, avec car. « L’analyse de la territorialité l’aide de stagiaires, 900 entredes populations riveraines d’une tiens auprès des différents usaAMP constitue une entrée génégers. « Nous leur avons demandé rique pour étudier l’acceptation de préciser leurs pratiques, leurs sociale de cette dernière, conclutperceptions du territoire, leurs atelle. Mais cette acceptation reste, tentes vis-à-vis de la réserve… Cela sous contrainte du contexte polim’a permis de construire des inditique, socio-économique et histocateurs synthétiques d’acceptarique local » tion sociale, permettant de suivre © J.Gourves/Agence des aires marines protégées Les préfets de la Somme et du Pas-de-Calais, avec le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, viennent de présenter le projet de parc naturel marin à l’ouvert des estuaires de la Somme, de l’Authie et de la Canche, dans la version qui sera soumise à enquête publique cet été. Ce projet fait suite à un processus de concertation de plus de deux ans. Il propose le périmètre du futur parc, la composition de son conseil de gestion et ses orientations de gestion. Parmi les objectifs retenus, on peut citer l’amélioration des connaissances, la protection des écosystèmes et du patrimoine naturel, le bon état écologique des eaux marines, le développement durable des usages, la préservation du patrimoine culturel en lien avec le milieu marin ou encore la coopération avec les pays voisins. © Alexandra Gigou/Agence des aires marines protégées. Parc naturel marin d’Iroise : du renfort Fabien Boileau vient de rejoindre l’équipe du Parc naturel marin d’Iroise, en tant que directeur-adjoint, après un parcours dans la Marine nationale et les Affaires maritimes (CROSS ETEL, puis Guyane). Basé à l’antenne sud du Parc, à Douarnenez, il aura notamment la charge de coordonner les équipes de terrain. l’aire marine / numéro 12 / mai 2011

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011

Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011

Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011 - (Page 1)
Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011 - (Page 2)
Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011 - (Page 3)
Aires Marines Protégées n°12 le marin du 6 mai 2011 - (Page 4)
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com