Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012 - (Page 3)

l e s a i r e s m a r i n e s p r o t é g é e s Un tableau de bord pour garder le cap Le 30 janvier, le Parc naturel marin d’Iroise a présenté à son conseil de gestion son premier tableau de bord, reflet de l’état de santé de la mer d’Iroise. « Il est composé d’une soixantaine d’indicateurs, dont nous avons renseigné les deux-tiers, explique Thierry Canteri, directeur du Parc naturel marin d’Iroise. Nous devrions pouvoir atteindre leur quasi-totalité pour la prochaine édition, début 2013. » Volontairement pédagogique, le tableau de bord du Parc décline chaque indicateur sous forme d’un pictogramme dont la couleur correspond à son état. Ainsi en 2011, l’indicateur « macrodéchets » (rattaché à la qualité de l’eau à l’échelle de cette aire marine protégée) a été évalué en très mauvais état. En effet, les données collectées par l’équipe du Parc et ses partenaires montrent que cette pollution se retrouve jusque dans la composition des nids de certains oiseaux marins nicheurs. En 2012, le Parc va donc soutenir les actions de collecte raisonnée de déchets et développer des appels à projet dans ce sens. « En fait, résume Thierry Canteri, le tableau de bord est le cœur du plan de gestion, et reflète l’effort à fournir pour atteindre ses objectifs. » Le 30 janvier, la présentation du tableau de bord 2011 a donc tout naturellement débouché sur celle du programme d’actions 2012 pour le Parc marin. « A terme, toutes les aires marines protégées devront se doter d’un tableau de bord. Il s’agit de répondre à la question de leur efficacité, au regard de leurs finalités de création », rappelle Anne-Sophie Barnay, en charge de la coordination nationale du tableau de bord à l’Agence des aires marines protégées. Les enjeux de la mise en place d’une « culture de l’évaluation » dans chaque aire marine protégée sont nombreux. « Elle entre dans le cadre de l’évaluation des politiques publiques et répond à nos engagements internationaux vis-à-vis de la Convention sur la diversité biologique : tous les États parties doivent en effet évaluer la gestion de 60 % de leurs aires protégées d’ici 2015 », rappelle AnneSophie Barnay. « Mais il s’agit aussi d’un formidable vecteur de sensibilisation du public et des usagers de la mer sur l’utilité d’une aire marine protégée, et d’un outil pour les gestionnaires afin d’ajuster leurs actions. » Le développement d’indicateurs d’efficacité cohérents entre aires marines protégées rend possible les comparaisons et les évaluations plus globales, à l’échelle d’une façade, par exemple. Le tableau de bord deviendra ainsi, à terme, un outil essentiel de pilotage de la stratégie nationale de création et de gestion des aires marines protégées. « Les gestionnaires s’y réfèreront localement pour appréhender la pertinence de leurs actions. L’Agence s’en servira pour évaluer l’efficacité du réseau et sa contribution au bon état écologique du milieu marin, qu’implique la Directive cadre européenne Stratégie pour le milieu marin », conclut AnneSophie Barnay Une journée pour les hippocampes Le 16 juin, c’est la fête des « drôles d’hippos » au bassin d’Arcachon. Dans la journée, les plongeurs amateurs sont invités à dénombrer ces poissons emblématiques. A partir de 16 heures, une soirée est organisée dans le local de l’Association des pêcheurs plaisanciers du bassin d’Arcachon, au petit port de plaisance d’Arcachon. Au programme : concours de dessins, projection de films sur la biodiversité du Bassin, et vernissage d’une exposition de photographes amateurs. Restauration sur place. Inscription pour les plongeurs dans les centres de plongée du Bassin ou auprès du Comité départemental Gironde de la Fédération française d’études et de sports sous-marins. Agoa : première mission de terrain Une campagne est organisée par l’Agence pour préciser la distribution et l’abondance des mammifères marins ainsi que l’état de leurs habitats dans le sanctuaire Agoa. Créé le 5 octobre 2010, sur 138000 km2, soit l’ensemble de la ZEE des Antilles françaises, Agoa entreprend ce printemps sa première action scientifique d’envergure. Du 9 au 14 mars, une campagne de prospection des mammifères marins mais aussi des oiseaux, des déchets et des navires a, en effet, été initiée. D’abord conduite dans les « îles du Nord », elle s’est poursuivie du 9 au 15 avril en Guadeloupe et s’achèvera du 23 au 30 avril en Martinique. « Les données récoltées dans les îles du nord attestent de leur richesse en mammifères marins », se félicite Nicolas Maslach, de l’Agence des aires marines protégées, responsable du sanctuaire Agoa. La présence de deux ou trois espèces de dauphins, de cachalots et de baleines à bosse mâles, femelles et baleineaux, confirment l’intérêt de protéger ces habitats. « Ils justifient, s’il en était besoin, l’existence du sanctuaire baleinier », commente le gestionnaire. A raison de deux voiliers affrétés par zone, l’opération requiert une La campagne comprend des prises de vue des mammifères marins, et des enregistrements sonores. logistique solide. « C’est le centre d’action régional du protocole SPAW, visant à protéger les espaces et les espèces de la Caraïbe, qui l’a prise en charge », précise Nicolas Maslach. Dans les îles du nord, outre les eaux de Saint-Martin et de Saint-Barthélemy, Sint Maarten a été prospectée, ainsi que les îles néerlandaises de Saba et de Saint-Eustache et l’île britannique d’Anguilla. « Les gestionnaires de leurs aires marines protégées étaient présents à bord. Avec nos partenaires de l’association Breach, chargés du respect du protocole scientifique rédigé en collaboration avec l’Université des Antilles et de la Guyane, ils ont activement participé à la campagne, ajoute Nicolas Maslach. Agoa a ainsi vocation à insuffler une dynamique pour la protection des cétacés de toute la Caraïbe. » Des enregistrements de chants de baleines à bosse ont en outre été récoltés. « Leur analyse pourrait nous permettre de documenter la manière dont les différentes populations se répartissent entre les îles, expliquet-il. A moyen terme, grâce au marquage de certains individus, nous espérons aussi déterminer les couloirs empruntés par les baleines qui se reproduisent dans nos eaux, pour mieux les protéger durant leurs migrations. » © Sébastien Pédoussaut Maia : rendez-vous en Galice Du 11 au 13 juin se tiendra à l’Université de La Corogne, en Espagne, le prochain atelier technique du réseau MAIA, qui regroupe les partenaires impliqués dans la désignation et la gestion des aires marines protégées de quatre pays de la façade atlantique. Le thème : « Des outils pour la gouvernance des AMP : les plans de gestion ». Destiné aux gestionnaires d’AMP, aux usagers et aux scientifiques, il permettra l’échange d’expériences entre acteurs espagnols, portugais, anglais et français des aires marines protégées. Accès gratuit sur inscription. Toutes les infos pratiques sur www.maia-network.org © L. Juhel / Autrevue l’aire marine / numéro 16 / avril 2012 http://www.maia-network.org

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012

Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012

Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012 - (Page 1)
Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012 - (Page 2)
Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012 - (Page 3)
Aires Marines Protégées n°16 le marin du 20 avril 2012 - (Page 4)
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com