Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012 - (Page 3)

Mieux connaître la pêche dans les AMP La Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture, l’Agence des aires marines protégées et l’Ifremer sont en train d’élaborer des fiches de synthèse sur l’activité de pêche maritime professionnelle dans les AMP. Dans le cadre de la gestion des aires marines protégées, la pêche professionnelle est une activité majeure à prendre en considération dans l’analyse des usages maritimes. « Pour cela, il est nécessaire de la connaître et de la caractériser au mieux », explique Charlotte de Pins, chargée de mission Natura 2000 en mer à la Direction de l’eau et de la biodiversité (DEB) du Ministère du développement durable. Tel est le but du travail d’élaboration de fiches faisant le bilan de ces activités dans les AMP, mené depuis 2011 par l’Agence des aires marines protégées, la Direction des pêches maritimes et de l’aquaculture (DPMA) et l’Ifremer. Il s’agit de traiter les données existantes pour produire des indicateurs, en vue d’élaborer une centaine de fiches, par région géographique, couvrant l’ensemble des AMP de France et d’Outre-mer ainsi que les sous-régions marines et les façades maritimes. « Nos sources proviennent du système d’information de la pêche et de l’aquaculture de la DPMA et du système d’information halieutique de l’Ifremer », précise Elodie Gamp, chargée de mission pour l’élaboration de ces fiches. Il s’agit des fichiers de la flotte de pêche communautaire, des données déclaratives des navires, des données des ventes en criée, des données de position pour les navires équipés d’un dispositif de géolocalisation et des calendriers d’activité. « Ces données sont généralement collectées à une échelle plus grande que celle du périmètre des aires marines protégées », reprend Elodie Gamp. « C’est pourquoi plusieurs AMP seront parfois concernées par une même fiche. » Au final, chaque fiche comprendra, outre la description de la zone, les caractéristiques techniques des navires, des informations sur les flottilles de pêche (regroupements de navires selon une même combinaison de métiers), sur l’origine géographique des navires et sur leur degré de dépendance économique vis-à-vis de chaque aire marine protégée concernée. « Ces indicateurs serviront de base de discussion pour établir le diagnostic socio-économique des AMP, notamment dans le cadre de l’élaboration des plans de gestion des parcs marins et des documents d’objectifs des sites Natura 2000 », précise Elodie Gamp. Après validation par le comité de pilotage national conduit par la DPMA et associant la DEB, l’Agence, l’Ifremer et le Comité national des pêches maritimes et des élevages marins, les premières fiches devraient être transmises en 2013, au niveau local pour une phase de relecture, notamment par les représentants des professionnels de la pêche, ainsi qu’à l’étranger. Leurs commentaires seront pris en compte, et seront annexés à la fiche. Bonifacio : le parc international prend forme Le Parc marin international des Bouches de Bonifacio a trouvé sa forme juridique : ce sera un Groupement européen de coopération territoriale (GECT). La Présidence du Conseil des ministres italien vient en effet de valider l’engagement du Parc national de l’archipel de la Maddalena à y participer, alors que le préfet de Corse avait autorisé, en octobre 2011, l’Office de l’environnement de la Corse à adhérer à un GECT de droit italien. L’année 2012 sera marquée par la mise en œuvre de cet instrument, pour la protection, la gestion et la valorisation des ressources naturelles et culturelles des Bouches de Bonifacio. Semis de coquilles en Iroise 300 000 petites coquilles SaintJacques de trois centimètres de diamètre, élevées à l’écloserie du Tinduff, ont rejoint leur milieu naturel dans trois sites du parc naturel marin d’Iroise. Ce renforcement des populations a été mené début octobre par le Parc naturel marin d’Iroise, en partenariat avec l’écloserie, le Comité régional des pêches et des élevages marins de Bretagne et le Comité départemental des pêches du Finistère. Il s’inscrit dans la politique de soutien du Parc marin à une pêche durable. « Il s’agit d’une demande que les pêcheurs avaient faite au Parc en 2010 », raconte Bruno Claquin, pêcheur en baie de Douarnenez qui, à l’époque, présidait le Comité local des pêches de Douarnenez. « L’idée était d’étudier la possibilité de restaurer la pêcherie de coquilles dans certaines zones pêchées autrefois, où les populations se sont effondrées faute d’une gestion adéquate. » Les Anciens ont été consultés pour savoir où étaient localisés les gisements autrefois exploitables de Pecten maximus. « Trois sites ont été retenus », précise Claire Laspougeas, responsable « pêche professionnelle » au parc naturel marin d’Iroise. « L’un au centre de la baie de Douarnenez, le deuxième immédiatement au sud de cette dernière, le troisième près de l’archipel de Molène. » L’idée, à terme, est d’alléger la pression sur les autres ressources. Mais, pour cela, il faut que les coquilles se plaisent dans leur nouvel environnement ! C’est ce que révèlera le suivi mené par les agents du Parc. « Le jour de leur immersion et 48 heures plus tard, nous avons évalué en plongée le taux de survie des coquilles et la quantité de prédateurs présents, en particulier les étoiles de mer. Ces plongées seront renouvelées début décembre, si les conditions météorologiques le permettent, puis dans un an », détaille Claire Laspougeas. « Cette opération est très intéressante. Elle a valeur de test », commente Gérald Hussenot, secrétaire général du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins de Bretagne. « Dans un parc marin, on peut se permettre ce genre d’expérimentation, estime-t-il. C’est un retour sur investissement pour les pêcheurs, car travailler dans une AMP présente aussi certaines contraintes. » Nouvelle-Calédonie : la concertation démarre Le 22 novembre, Harold Martin, président du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, a officiellement lancé le processus de concertation autour de la démarche d’analyse stratégique de l’espace maritime de la collectivité. L’objectif est d’étudier, avec tous les acteurs du monde maritime calédonien, l’opportunité et les modalités de création d’une grande aire marine protégée, couvrant une partie de la Zone économique exclusive de la Nouvelle-Calédonie. A l’issue de cette réunion, un comité de concertation a été créé, réunissant, sur une base mensuelle, une vingtaine de représentants des socioprofessionnels, de l’administration, de la société civile, des scientifiques… pour faire avancer la rédaction de l’analyse stratégique. L’objectif est de boucler le « diagnostic partagé » de l’espace marin de la Nouvelle Calédonie à la fin du premier semestre 2013 et de travailler sur des propositions d’actions au cours du semestre suivant. F. Goulo / Agence des aires marines protégées Mise à l’eau des coquilles de l’écloserie par un agent du Parc marin l’aire marine / numéro 19 / décembre 2012 Bonnenfant/OEC

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012

Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012

Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012 - (Page 1)
Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012 - (Page 2)
Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012 - (Page 3)
Aires Marines Protégées n°19 le marin du 7 décembre 2012 - (Page 4)
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com