Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013 - (Page 3)

Côte palavasienne : l’animation commence Après deux années de diagnostic et de concertation avec les acteurs, le site Natura 2000 Posidonies de la côte palavasienne vient d’entrer en phase d’animation. B. Ferrari / Agence des aires marines protégées Adopté lors du dernier comité de pilotage, le 27 novembre 2012, le Document d’objectif (Docob) de ce site 100 % marin est le premier porté par l’Agence des aires marines protégées qui en est désormais l’animateur. « En tant qu’opérateur technique pour la rédaction du Docob, nous nous sommes associés avec le Comité régional des pêches et des élevages marins (CRPMEM) LanguedocRoussillon, avec qui les échanges ont été très constructifs », témoigne Marion Corre, chargée de mission coordinatrice du site. « La pêche est une activité ancestrale dans la région, rappelle Marc Planas, président du CRPMEM, et les pêcheurs n’ont pas attendu Natura 2000 pour mettre en œuvre des mesures pour sa gestion durable, via leurs prudhommies. Mais même si la mise en place de Natura 2000 était loin de nous enthousiasmer, il nous a semblé essentiel de nous positionner très tôt en participant au processus. C’est une manière pour nous d’être vigilant. » Occupant une grande partie du golfe d’Aigues-Mortes, le site présente une mosaïque d’habitats sableux et rocheux très originale et singulière pour la façade méditerranéenne française. « Bien présent, l’herbier de posidonie couvre 1 % du périmètre », précise Marion Corre. « Cependant, les posidonies se trouvent en limite ouest de leur aire de répartition, et sont soumises à des conditions hydrodynamiques contraignantes, si bien qu’elles poussent en patchs, Herbier de posidonie (Posidonia oceanica), une espèce endémique de la Méditerranée. et que leurs feuilles sont assez courtes. » Outre la pêche, caractérisée par de nombreux petits bateaux polyvalents dont certains travaillent en mer et en étang, la côte palavasienne est fréquentée par un grand nombre de navires de plaisance, par des pêcheurs amateurs et par de nombreux touristes, notamment en provenance de l’agglomération montpelliéraine. « La conchyliculture y est également développée », ajoute Marion Corre. Sur le plan écologique, le site présente, entre autres particularités, celle d’être sous l’influence de cinq bassins versants. Le Docob définit un plan d’action autour de trois orientations : le renforcement des connaissances sur les habitats et les espèces d’intérêt communautaire et le suivi de leur état de santé ; la valorisation des usages et des activités socio-économiques compatibles avec les enjeux de conservation ; Et la recherche d’une bonne articulation de la gestion à terre et en mer. « Ce dernier volet répond à une volonté de gestion intégrée de la zone côtière. C’est une originalité de ce Docob qui se veut exemplaire », commente Boris Daniel, chargé de mission à l’antenne Méditerranée de l’Agence. Il reprend : « À l’avenir, certaines actions pourront être menées à l’échelle intersites, voire par façade. Gérer les sites Natura 2000 en réseau est plus cohérent et plus efficace. C’est tout le sens de ce dispositif. » Les 21 et 22 février, le Parc naturel marin du golfe du Lion a réuni pour la première fois les trois commissions thématiques chargées de l’élaboration de son plan de gestion. Au programme : information sur le plan de gestion, définition de neuf sujets transversaux devant faire l’objet d’ateliers spécifiques et définition d’un calendrier de travail. Plus de 150 participants représentatifs de l’ensemble des acteurs locaux ont répondu favorablement à l’invitation. Le sujet des récifs artificiels étant apparu comme fédérateur, le Parc a lancé une réflexion pour définir une stratégie globale quant à leur aménagement. www.parc-marin-golfe-lion.fr Le Parc des Glorieuses a un président Bernard Cressens, conseiller auprès de la direction du WWFFrance, a été élu le 22 février président du Parc naturel marin des Glorieuses par les vingt membres de son conseil de gestion. Jean-Pierre Charpentier, contrôleur général des Armées et président du conseil consultatif des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), sera son vice-président. Situées dans le canal du Mozambique, les îles Glorieuses font administrativement partie du district des îles Éparses de la collectivité des TAAF. S’étendant jusqu’en limite de la zone économique exclusive, le Parc naturel marin couvre plus de 43 000 km. Il est contigu à celui de Mayotte et constitue avec lui une aire marine protégée de plus de 110 000 km2, l’une des plus grandes créée en France à ce jour. Une journée qui va faire du bruit « L’Agence doit répondre à des questions à court terme mais aussi anticiper sur les besoins de connaissance futurs explique Olivier Laroussinie, son directeur, elle participe donc à de nombreuses études , dont les résultats ont été exposés lors de cette journée annuelle. » L’une des neuf études1 présentées, réalisée par le Shom (Service hydrographique et océanographique de la Marine) portait sur les bruits sous-marins. « En raison de son impact potentiel, c’est l’une des pressions que nous devons étudier et suivre pour répondre à la directive cadre Stratégie pour le milieu marin », poursuit Olivier Laroussinie. Ce travail a consisté à modéliser le bruit dans la ZEE française, d’une part en termes d’émissions continues à très basse fréquence et, d’autre part, en termes d’émissions ponctuelles, de haute intensité. « Pour le bruit ambiant, typiquement lié au transport, le Shom s’est notamment appuyé sur les données des assureurs, des Cross et des armateurs de ferries. Pour les bruits impulsifs, il disposait de données liées à l’exploitation pétrolière, à l’expérimentation scientifique ou encore à la neutralisation d’explosifs en mer », détaille Jérôme Paillet, chef de service Connaissance et information scientifique à l’Agence. Dans les eaux métropolitaines, le bruit continu dépasserait ainsi 100 dB aux très basses fréquences dans les secteurs de fort trafic, soit l’ordre de grandeur du bruit généré dans l’eau par un cargo passant à un kilo- mètre. La pression sur le milieu est ainsi jugée « modérée à forte ». Outre-mer, elle serait « faible à modérée », mais le manque de données incite à la prudence quant aux résultats chiffrés. Pour les émissions de haute intensité, et sans tenir compte des émissions des sonars militaires qui n’entrent pas dans le champ d’application de la directive cadre sur le milieu marin, la pression est, pour l’instant, jugée faible à modérée partout. Cependant, le Shom alerte sur la reprise de la prospection pétrolière et sur le bruit qui sera causé, près des côtes, par les chantiers liés aux énergies marines. « Première étude de ce genre à cette échelle, elle fournit un état des lieux indispensable pour la gestion à venir », résume Jérôme Paillet. 1 Détail des différentes études dans les Actualités sur www.aires-marines.fr DR Les derniers résultats des études pilotées par l’Agence ont été présentés à l’occasion de sa première Journée scientifique et technique, le 15 janvier. l’aire marine / numéro 20 / mars 2013 http://www.parc-marin-golfe-lion.fr http://www.aires-marines.fr

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013

Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013

Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013 - (Page 1)
Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013 - (Page 2)
Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013 - (Page 3)
Aires Marines Protégées n°20 le marin du 29 mars 2013 - (Page 4)
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com