Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013 - (Page 4)

Les oiseaux, sentinelles de l’environnement Une mission menée par le CNRS, l’IRD et l’Agence vise à suivre les déplacements d’oiseaux marins de Nouvelle-Calédonie pour caractériser le milieu océanique. IRD / Jean-Michel Boré Où se nourrissent les fous et autres frégates des îlots de Nouvelle-Calédonie ? La question n’intéresse pas que les ornithologues. « En plus de représenter un enjeu de conservation important, explique Lionel Gardes, chef d’antenne de l’Agence en Nouvelle-Calédonie, ces oiseaux peuvent nous renseigner sur la qualité des écosystèmes, sur l’île où ils nichent comme en mer. » En effet, ils ont besoin d’îlots en bon état écologique où se reproduire, mais dépendent aussi de l’abondance et de la qualité des ressources marines. Dans le cadre de l’Analyse stratégique régionale en cours, l’Agence s’est donc associée à la mission menée au printemps 2012 par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l’Institut de recherche pour le développement (IRD) dans l’archipel des Chesterfield, au centre de la mer de Corail. Treize espèces d’oiseaux marins s’y reproduisent, dont plusieurs milliers de couples de fous à pieds rouges et plusieurs centaines de couples de frégates. « Ces oiseaux, en particulier les frégates, se Capture d’un fou brun pour l’équiper d’une balise GPS. nourrissent à la surface. Souvent associés à d’autres prédateurs, comme les thons, qui font remonter les petits poissons, ils peuvent indiquer leur présence », fait remarquer Henri Weimerskirch, chercheur en ornithologie au CNRS. Il s’agissait donc d’étudier les sites où frégates et fous se concentrent, en mer, afin d’évaluer leur valeur comme indicateur de zones à fort enjeu écologique. « Des transects ont été effectués autour de l’archipel par l’Alis, navire océanographique de l’IRD, pour renseigner les paramètres océanographiques, ajoute le chercheur. Les données satellitaires viendront compléter ces informations. » En une semaine de présence à terre, les ornithologues de l’équipe ont équipé quinze fous bruns et vingt-huit fous à pieds rouges de balises GPS, et huit frégates de balises Argos. « Les GPS permettent de reconstituer le trajet des oiseaux de manière plus précise que les balises Argos, mais la récolte des données nécessite de récupérer l’appareil. Or, contrairement aux fous, les frégates peuvent partir plusieurs semaines à des centaines de kilomètres de l’île. Nous ne pouvions pas les attendre. D’où l’utilisation des balises Argos pour cette espèce », explique Henri Weimerskirch. Un an après, l’une des frégates porte encore sa balise, qui continue d’émettre. Les résultats, en cours d’analyse, confirment que les fous bruns constituent l’espèce la plus côtière. « Les individus suivis se nourrissent à environ cinquante kilomètres de leur île, sur le bord du plateau continental », précise l’ornithologue. Les fous à pieds rouges, eux, s’alimentent jusqu’à 300 kilomètres à l’ouest de la colonie, dans une zone de monts sous-marins. Chez les frégates, les rayons de prospection varient entre deux-cent et mille kilomètres : en fin de reproduction, certaines vont passer l’été sur des îlots de Papouasie-Nouvelle-Guinée avant de revenir aux Chesterfield. « Certains de ces oiseaux vont prospecter dans les eaux australiennes, voire aux Salomon. Il y a donc là un enjeu de gestion transfrontalière, commente Lionel Gardes. Il serait intéressant de renouveler l’opération, et de l’étendre à d’autres colonies et à d’autres espèces. » Des prises illégales retournent à la mer Le 3 juin, des coquillages et des coraux protégés, saisis par les services des douanes, ont été remis à l’eau dans le lagon de Mayotte. L’opération, organisée par la douane et le Parc naturel marin de Mayotte en présence des services de la Direction de la mer sud océan Indien, de la Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement, et de la brigade nature, a concerné une centaine de spécimens. « Cela correspond aux saisies de ces deux dernières années », précise Jean-Michel Sutour, adjoint au directeur régional des douanes de Mayotte. Coquilles de casques rouge, de fers à repasser ou de conques cachées dans les bagages d’indélicats désireux de ramener un souvenir de leur séjour, morceaux de coraux, notamment de porites, en provenance de Madagascar ou d’autres îles des Comores, qui servent à la fabrication des « tabourets de Msindzano » sur lesquels sont préparés les masques de beauté traditionnels... « Cette remise à l’eau est l’occasion de rappe- ler que ces espèces sont protégées par arrêté préfectoral depuis 1980, et que le non-respect de la règlementation expose à des sanctions pénales importantes », explique Julie Molinier, directrice-adjointe du Parc marin. « Elle permet aussi de montrer que les services de l’Etat collaborent pour protéger l’environnement, et d’insister sur l’importance de ces espèces pour le milieu naturel. » Jadis abondants, les coquillages ciblés sont désormais rarement rencontrés dans le lagon. Or ce sont des prédateurs naturels de l’étoile de mer « dévoreuse de corail » Acanthaster planci, dont les phénomènes de pullulation sont de plus en plus fréquents. « Même morts, ils contribuent à l’équilibre des écosystèmes. Ils servent de refuge à d’autres espèces et leur dégradation, comme celle du corail, participe à la formation du sable », souligne Julie Molinier. « D’où notre décision de les rejeter en mer plutôt que de les détruire, comme le sont habituellement les biens saisis par les douanes. » Le 5 juin, à Paris, l’Agence des aires marines protégées et la Géode ont lancé officiellement le 3e Congrès international des aires marines protégées (IMPAC3). En présence de Paul Giacobbi, président de l’Agence, une conférence de presse a posé l’enjeu de cette première édition européenne, après les congrès tenus en Australie en 2005 et aux ÉtatsUnis en 2009 : réussir à protéger, d’ici 2020, 10 % de l’ensemble des océans et 20 % des eaux sous juridiction française. Actuellement, la couverture des AMP n’atteint que 2 % à l’échelle globale et 3 % pour la France. En avant-goût des débats qui réuniront un millier d’acteurs de la mer au palais du Pharo, la Géode propose jusqu’au 30 juin une initiation aux aires marines protégées. Au programme : le film Imax Under the Sea de Howard Hall, une exposition mêlant kakémonos et photos, et une immersion acoustique dans le Parc naturel marin d’Iroise. Préprogramme disponible fin juin sur www.impac3.org. Cartham : résultats en ligne Les résultats de Cartham, programme de cartographie des habitats marins des aires marines protégées, lancé par l’Agence et ses partenaires en 2010, sont progressivement mis à disposition du public sur le site de la cartothèque de l’Agence. Ils ont la forme de rapports de synthèse, de cartes et de données géoréférencées. Une analyse critique des rapports est en cours de réalisation par le Muséum national d’Histoire naturelle, dont les résultats seront également mis en ligne à mesure de leur disponibilité. http://cartographie.aires-marines. fr/?q=node/43 Agence et FFESSM, acte II. Le 12 juin, à Paris, l’Agence et la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM) ont signé leur seconde conventioncadre. L’ambition, affichée par Paul Giacobbi, président de l’Agence, et Jean-Louis Blanchard, président de la FFESSM, est aujourd’hui d’étendre la culture naturaliste des plongeurs et leur implication dans la connaissance du milieu marin. Directeur de la publication : Olivier Laroussinie Rédactrice en chef : Agnès Poiret Secrétaire de rédaction : Marie Lescroart Ont participé à ce numéro : R. Daniel, J. Gourvès, Y. Souche Agence des aires marines protégées : 16, quai de la Douane BP 42932 / 29 229 Brest cedex 2 - Tél. 02 98 33 87 67 www.aires-marines.fr l’aire marine / numéro 21 / juin 2013 http://www.impac3.org http://cartographie.aires-marines.fr/ http://www.aires-marines.fr

Table des matières de la publication Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013

Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013

Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013 - (Page 1)
Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013 - (Page 2)
Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013 - (Page 3)
Aires Marines Protégées n°21 le marin du 28 juin 2013 - (Page 4)
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/aires-marines-protegees-n56-le-7-juillet-2022
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/banque-populaire-grand-ouest
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB210225
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201126
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB201008
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200709
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/OFB200409
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB191010
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190718
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190502
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB190314
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB181122
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180830
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB180726
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171116
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB171019
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170608
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AFB170309
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP161103
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160923
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160624
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP160318
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151127
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP151030
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150703
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150522
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP150220
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP141024
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140627
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP140425
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP131129
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130927
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130628
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP130329
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121207
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP121005
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120706
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP120420
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111216
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP111021
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110729
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP110506
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP101203
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100903
https://www.nxtbook.com/lemarin/AMPLeMarin/AMP100604
https://www.nxtbookmedia.com