Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 12)

yachts entreprises Un gang de voleurs spécialisés croisière Channel Cruise démantelé sur la Côte d’Azur lance la croisière à thème Le nouvel armateur britannique Channel Cruise Ltd, basé à Lymington près de Southampton lancera, au printemps 2007, un nouveau concept de croisières, d’une semaine à dix jours, en Manche et mer du Nord. Il s’agit, sur un thème le plus souvent historique (le Débarquement de 1944, Napoléon ), de monter un circuit didactique pour les passagers. Le navire sera le Princess Cecila, paquebot de 108 mètres de long pouvant accueillir 160 passagers dans des conditions annoncées comme « luxueuses ». Boulogne s’annonce comme un bénéficiaire important avec quatorze escales prévues. Calais est, quant à lui, retenu pour sept escales. L’idée est portée par une association de dix-neuf ports européens (1), le Channel Cruise Group. Ces ports ont constaté, notamment lors du salon Seatrade aux États-Unis, l’intérêt d’un public aisé pour des circuits historiques ou culturels. L’outil de commercialisation est en cours de mise en place. Alain SIMONEAU (1) Emden en Allemagne ; Douarnenez, Calais, Boulogne, Le Tréport, Fécamp, Dieppe, Caen, Granville, Cherbourg, Paimpol, Roscoff et Douarnenez en France ; Guernesey, Douvres, Shoreham, Portsmouth et Portland au Royaume-Uni. Les grands yachts attirent les convoitises et les vols se sont multipliés sur la Côte d’Azur. La Gendarmerie maritime de Toulon a démantelé un gang spécialisé dans le vol de yachts. Le Béru-Ma, estimé à un million d’euros, avait disparu le 4 mai 2006 dans le port corse de Bonifacio avant d’être saisi par Interpol, le 26 mai, dans le port de Sidi Bou Saïd en Tunisie. Ce yacht, modèle Princess V58, long de 18 mètres et propulsé par deux moteurs de 1 100 ch, était la propriété d’un des dirigeants de la banque franco-américaine Lazard. En tout, ce sont une trentaine de grands yachts qui ont été volés sur la Côte d’Azur et en Corse depuis 2001. Après une longue enquête, un gang spécialisé dans le vol de ces navires de luxe a été démantelé par la Gendarmerie maritime de Toulon. « Les investigations se poursuivent, notamment au niveau international, et pourraient durer encore de longs mois », explique la gendarmerie qui tient cependant à rester discrète sur les détails de l’affaire. Pourtant, selon le quotidien Le Figaro, « un coup de filet visant à interpeller les « taupes » implantées dans le milieu nautique de la Côte d’Azur pour renseigner les voleurs », aurait été effectué fin octobre. Cinq brokers (courtiers) et certains de leurs gérants, vendeurs ou employés de maintenance étaient visés. Les sociétés gèrent plusieurs dizaines de yachts et certains suspects ont été mis en garde à vue. Selon des milieux proches de l’enquête, « ces brokers pouvaient indiquer aux voleurs le meilleur moment pour s’emparer des navires : emplacements, conditions de navigation, arrêt technique récent, etc. ». Les voleurs (qui disposaient parfois des clés données par les gérants !) auraient donc choisi les yachts avec précision. Des réservoirs pleins facilitaient, par exemple, le voyage jusqu’à Malte, la Sardaigne, voire la Tunisie. D’autant que les dirigeants des sociétés, complices des voleurs, auraient, chaque fois, attendu plusieurs jours avant de déclarer la disparition du bateau. Laissant ainsi aux voleurs le temps de traverser la Méditerranée en toute tranquillité. Quant au tarif de la livraison d’un yacht volé, il s’élèverait à près de 45 000 euros selon l’un des skippers mis en garde à vue. Pierre GRAVES Pierre Grave Paquebots : plus d’escales que prévu à Brest. Avec quinze paquebots et près de 14 000 passagers, Brest vient d’enregistrer sa deuxième meilleure saison depuis que des paquebots escalent dans son port. Avec les membres d’équipage, près de 20 000 personnes ont ainsi découvert le département. Initialement, treize escales étaient programmées. Brest a enregistré deux touchées supplémentaires avec le Seabourn Pride de Seabourn Cruise Line et l’Athéna de Classic International Cruises. « Cela a été pour ces deux compagnies l’occasion de découvrir notre destination, avec des retours positifs de leur part », commente la CCI de Brest. Ces résultats font de Brest la deuxième destination, par le nombre de croisiéristes, sur la façade Atlantique française, après La Rochelle. : la Cnan vend six navires dans le cadre de ➟ AlgérieCompagnie nationale algérienne de navigation sa privatisation. La (Cnan) a lancé un avis d’appel d’offres international pour vendre six navires (les Tlemcen, Tablat, Edough, Ouarsenis, Aïn Oussera et Sersou). Les soumissionnaires ont jusqu’au 22 novembre pour déposer leur offre, avant l’ouverture des plis. L’opération entre dans le cadre de la privatisation du groupe Cnan. Sur les 47 navires dont disposait la Cnan, plus d’une vingtaine ont déjà été vendus. Par ailleurs la filiale Cnan Maghreb Lines, sujette à de gros problèmes financiers liés aux multiples avaries de son seul ferry, le Millenium, pourrait disparaître. C’est en tout cas ce qu’envisagent les membres du conseil d’administration de la compagnie. nord-Baltique. Le ➟ Une nouvelle ligne conventionnelle en ligne régulière conBarten, caboteur polyvalent placé sur la nouvelle ventionnelle Balticon, de Hambourg, a fait escale pour la première fois à Dunkerque les 11 et 12 octobre (photo ci-dessous). Le navire a déchargé et rechargé des aciers en provenance et à destination de Saint-Petersbourg. Balticon a débuté cette année sur les relations Hambourg et Anvers vers Saint-Petersbourg. La compagnie va acquérir un second navire. Elle étend son activité aux différents ports scandinaves, et souhaite toucher Dunkerque une, voire deux fois par mois. ➟ Le contrôle de la CMN par la SNCM toujours en suspens desserte corse Stef-TFE (qui possède le contrôle opérationnel de la Compagnie méridionale de navigation) et la SNCM (qui possède la majorité du capital de cette même CMN) devront attendre le 16 novembre pour savoir qui prendra le contrôle définitif de la CMN. Le premier président de la cour d’appel de Paris a, en effet, ordonné, le lundi 30 octobre, la suspension de l’exécution provisoire (1) du verdict du tribunal de commerce Paris, qui ordonnait à Stef-TFE de vendre à la SNCM sa participation dans le capital de la CMN (« le marin » des 20 et 27 octobre). En clair, Stef-TFE devait perdre le contrôle de la CMN avant même le jugement sur le fond qui sera rendu par le tribunal de commerce de Paris le 16 novembre. La cour d’appel a donc considéré que cette décision exécutoire aurait mis le tribunal de commerce devant le fait accompli. Cette décision d’ordre juridique n’inquiète pas les nouveaux actionnaires de la SNCM, Butler Capital Partners et Veolia. Ils espèrent en fait casser le renversement d’alliance de la CMN. L’opérateur actuel Stef-TFE a, en effet, choisi de se rapprocher du grand concurrent de la SNCM, la Corsica Ferries. Cette dernière, à l’instar des dirigeants de la CMN, vient de déposer une plainte auprès de la commission européenne. P. G. (1) « Provisoire » parce que conditionnée à une décision du ministère de l’Économie. Marseille : deux bateaux de la SNCM restent à quai. Suite à un appel de la CGT et du Syndicat des Travailleurs Corses, le Napoléon Bonaparte et le Paglia Orba, qui devaient quitter Marseille à destination de Propriano et d’Ajaccio le lundi 30 octobre, sont restés à quai. Plusieurs centaines de passagers ont ainsi été bloqués dans la cité phocéenne avant de partir vers Toulon prendre un bateau de la Corsica Ferries. Selon la CGT, ce mouvement avait pour but de protester contre « le comportement cavalier d’un commissaire qui gère, sur le « Napoléon Bonaparte » le personnel hôtelier », un officier qui n’aurait pas compté certaines des heures de travail effectuées par les marins. La CGT et le STC ont demandé à ce que le commissaire soit débarqué. Les deux navires, qui ont raté la rotation du 30 octobre, sont repartis le lendemain soir à 20 heures. ➟ D. R. Afrique de l’ouest : Hapag-Lloyd annonce son arrivée en fin d’année. Après avoir mis en place une liaison entre l’Europe du nord et l’Afrique du Sud, la compagnie allemande Hapag-Lloyd veut s’implanter sur l’Afrique de l’ouest. Une liaison devrait voir le jour en fin d’année, qui serait assurée par deux porte-conteneurs de 800 EVP, à raison de départs tous les seize jours. Hapag-Lloyd se propose de desservir trois ports en Europe (Hambourg, Amsterdam et Southampton) et deux ports en direct en Afrique (Dakar et Tema), des transbordements étant assurés depuis ces deux ports. ➟ Vendredi 3 novembre 2006

Table des matières de la publication Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006

Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006

Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 1)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 2)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 3)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 4)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 5)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 6)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 7)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 8)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 9)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 10)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 11)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 12)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 13)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 14)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 15)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 16)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 17)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 18)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 19)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 20)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 21)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 22)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 23)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 24)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 25)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 26)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 27)
Journal Le marin N°3095 - 3 novembre 2006 - (Page 28)
https://www.nxtbookmedia.com