Landscapes - Spring 2015 - LPlplus44

SIGNPOST
LONDRES : CIMETIÈRE HIGHGATE
LONDRES : DÉTAIL DE L'INSTALLATION
DE BELGRAVE SQUARE
continue de palpiter dans d'autres
espaces publics moins fréquentés et
moins fleuris.
AUX PIEDS D'HENRY GRAY
En peu de mots, Highgate est un site
hautement instable, qui change au fur et
à mesure que les processus écologiques
se déploient. L'entretien devient une
forme de contemplation : on doit
respecter le site, qui est passé du stade
de la planification soignée à celui de
la prolifération chaotique des espèces
végétales. En apparence, Highgate est
délimité par des murs, des clôtures et de
douillettes maisons, mais à l'intérieur
de ces limites, ce lieu est constamment
redéfini par toutes sortes de
dynamiques. C'est pour ainsi dire un site
perpétuellement « en cours », comme
en témoigne la prose de John Updike :
« Une prolifération d'un vert saisissant
rétrécissait le chemin et menaçait
d'étouffer les tombes. Des caveaux
avaient été défoncés par les plantes.
Le long d'une sorte de venelle
sépulcrale, les vertes portes des caveaux
étaient si rouillées, si engorgées, qu'on
se disait que même le jour du Jugement
dernier n'arriverait pas à les rouvrir, bien
qu'elles aient des poignées, des trous
de serrure, des numéros, des heurtoirs
comme dans toute rue ombragée mais
respectable. » L'écologie nous semble
souvent être une chose lente et sans
précipitation. Mais Highgate nous
rappelle que le sol sous nos pieds est
une constante affaire d'accumulations,
44 LANDSCAPES PAYSAGES
de germinations, de gonflements,
de fragmentations, qui change la
surface de la Terre et témoigne de sa
vitalité. Ce désordre va à l'encontre du
plan original, selon lequel les arbres
ont été soigneusement plantés pour
correspondre à une vision statique
des chemins. Il faut voir aussi ce grand
cèdre (cedrus libani), dans le « Cercle
du Liban », planté à une époque où
le développement des arbres était
comprimé. La nature ingérable émerge
de la germination, se réitère et
s'ensemence... dans cet espace unique
où les corps s'unissent à la pierre, la
pierre à la terre, la terre aux plantes, qui
relient tous les éléments.
Nous avons été pilotés par le jardinier,
un gardien jeune et sympathique qui
connaissait parfaitement chaque
épisode du cimetière. Il nous a menés
dans le labyrinthe de verdure en
s'orientant à l'aide des pierres tombales.
« Il y a une plante fascinante aux pieds
d'Henry Gray. On passera devant en allant
au tournant de Dorothy. »
À l'évidence, tout design imaginé hors
site a été rapidement remplacé.
À Highgate, les pierres sont séparées
des tombes : le passage du temps, la
gravité accentuée par la topographie du
site, l'alternance du gel et du dégel, les
font débouler, parfois sur de nombreux
mètres. Une fois déplacés, ces
fragments sont rarement récupérés.
Ces pierres dites « orphelines »
puisqu'on ne peut en déterminer
l'appartenance, sont toutefois chéries.
Et c'est dans de telles conditions qu'un
« design du déplacement » a pu voir
le jour.
Il s'agit de collecter des plantes près
des pierres - orphelines ou non - afin de
mettre en lumière l'unique mélange de
matières organiques qu'on trouve sous
nos semelles. Ce concept s'est avéré être
une façon particulièrement poignante de
raconter l'histoire de Highgate.
L'accès n'était certes pas toujours
aisé. Une verdure indisciplinée vient
enlacer les arbres couchés, enrichissant
de ce fait la biodiversité et le patrimoine
culturel. Des plants de fraxinus excelsior
émergent dans les endroits ensoleillés
où un ruisseau souterrain est exposé
par des décennies d'érosion. Le ruisseau
file vers une multitude de pierres
avant de s'enfouir à nouveau dans
le sol. À certains endroits, il y a tant
d'accumulation de terre que les pierres
tombales sont à peine visibles, comme
ensevelies sous la neige.
Les arbres en particulier ont profité
de cet état des lieux, en semant sans
retenue et en s'immisçant dans les
fissures des pierres.
Le fait que les conditions d'un site
puissent ainsi varier est un sujet qui
mérite d'être reconsidéré en architecture
de paysage. Les concepts de risque, de
conservation et d'écologie dépassent
parfois les notions traditionnelles de
propriété, d'histoire et de zonage. S'il y a
bien révolution conceptuelle - si les sites
ne sont plus vus comme des choses fixes
et si les processus sont en soi reconnus

Landscapes - Spring 2015

Table of Contents for the Digital Edition of Landscapes - Spring 2015

To Being With | Pour Commencer
The New Small | Le Microcosme Réinventé
Paula Meijerink, Guest Editor | Rédactrice invitée
EN_LP+ | Small Matters: Backgrounder
FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Writers | Collaboratuers
Je Vois Montreal
Upfront | Prologue
Forêt urbaine
Urban Braille
Find Your Pebble
Folly Forest
Parklet Experiment
Klynstra Scholarship
Prix 2014 Schwabenbauer
The Common Sense Curb Cut
Essay | Essai
Doggy Style
Projects in Place: The LA Flash Mob
Tiny Taxonomy
Lying Down in Public
Kelowna asks, "What if,,"
A Non-Urban Approach X3
New Directions | Nouvelles Avenues
Opinion
Critique
The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover1
Landscapes - Spring 2015 - cover2
Landscapes - Spring 2015 - 3
Landscapes - Spring 2015 - 4
Landscapes - Spring 2015 - 5
Landscapes - Spring 2015 - 6
Landscapes - Spring 2015 - 7
Landscapes - Spring 2015 - FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Landscapes - Spring 2015 - 9
Landscapes - Spring 2015 - Writers | Collaboratuers
Landscapes - Spring 2015 - Je Vois Montreal
Landscapes - Spring 2015 - The Common Sense Curb Cut
Landscapes - Spring 2015 - 13
Landscapes - Spring 2015 - 14
Landscapes - Spring 2015 - 15
Landscapes - Spring 2015 - 16
Landscapes - Spring 2015 - 17
Landscapes - Spring 2015 - 18
Landscapes - Spring 2015 - 19
Landscapes - Spring 2015 - Essay | Essai
Landscapes - Spring 2015 - 21
Landscapes - Spring 2015 - 22
Landscapes - Spring 2015 - 23
Landscapes - Spring 2015 - Doggy Style
Landscapes - Spring 2015 - 25
Landscapes - Spring 2015 - 26
Landscapes - Spring 2015 - 27
Landscapes - Spring 2015 - 28
Landscapes - Spring 2015 - 29
Landscapes - Spring 2015 - Projects in Place: The LA Flash Mob
Landscapes - Spring 2015 - 31
Landscapes - Spring 2015 - Tiny Taxonomy
Landscapes - Spring 2015 - 33
Landscapes - Spring 2015 - 34
Landscapes - Spring 2015 - 35
Landscapes - Spring 2015 - 36
Landscapes - Spring 2015 - 37
Landscapes - Spring 2015 - 38
Landscapes - Spring 2015 - Lying Down in Public
Landscapes - Spring 2015 - 40
Landscapes - Spring 2015 - 41
Landscapes - Spring 2015 - Kelowna asks, "What if,,"
Landscapes - Spring 2015 - 43
Landscapes - Spring 2015 - 44
Landscapes - Spring 2015 - 45
Landscapes - Spring 2015 - A Non-Urban Approach X3
Landscapes - Spring 2015 - 47
Landscapes - Spring 2015 - 48
Landscapes - Spring 2015 - 49
Landscapes - Spring 2015 - New Directions | Nouvelles Avenues
Landscapes - Spring 2015 - 51
Landscapes - Spring 2015 - 52
Landscapes - Spring 2015 - 53
Landscapes - Spring 2015 - Opinion
Landscapes - Spring 2015 - 55
Landscapes - Spring 2015 - 56
Landscapes - Spring 2015 - 57
Landscapes - Spring 2015 - Critique
Landscapes - Spring 2015 - 59
Landscapes - Spring 2015 - 60
Landscapes - Spring 2015 - 61
Landscapes - Spring 2015 - 62
Landscapes - Spring 2015 - 63
Landscapes - Spring 2015 - 64
Landscapes - Spring 2015 - 65
Landscapes - Spring 2015 - The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover3
Landscapes - Spring 2015 - cover4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus1
Landscapes - Spring 2015 - LPplus2
Landscapes - Spring 2015 - LPplus3
Landscapes - Spring 2015 - LPplus4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus5
Landscapes - Spring 2015 - LPplus6
Landscapes - Spring 2015 - LPplus7
Landscapes - Spring 2015 - LPplus8
Landscapes - Spring 2015 - LPplus9
Landscapes - Spring 2015 - LPplus10
Landscapes - Spring 2015 - LPplus11
Landscapes - Spring 2015 - LPplus12
Landscapes - Spring 2015 - LPplus13
Landscapes - Spring 2015 - LPplus14
Landscapes - Spring 2015 - LPplus15
Landscapes - Spring 2015 - LPplus16
Landscapes - Spring 2015 - LPplus17
Landscapes - Spring 2015 - LPplus18
Landscapes - Spring 2015 - LPplus19
Landscapes - Spring 2015 - LPplus20
Landscapes - Spring 2015 - LPplus21
Landscapes - Spring 2015 - LPplus22
Landscapes - Spring 2015 - LPplus23
Landscapes - Spring 2015 - LPplus24
Landscapes - Spring 2015 - LPplus25
Landscapes - Spring 2015 - LPplus26
Landscapes - Spring 2015 - LPplus27
Landscapes - Spring 2015 - LPplus28
Landscapes - Spring 2015 - LPplus29
Landscapes - Spring 2015 - LPplus30
Landscapes - Spring 2015 - LPplus31
Landscapes - Spring 2015 - LPplus32
Landscapes - Spring 2015 - LPplus33
Landscapes - Spring 2015 - LPplus34
Landscapes - Spring 2015 - LPplus35
Landscapes - Spring 2015 - LPplus36
Landscapes - Spring 2015 - LPplus37
Landscapes - Spring 2015 - LPplus38
Landscapes - Spring 2015 - LPplus39
Landscapes - Spring 2015 - LPplus40
Landscapes - Spring 2015 - LPplus41
Landscapes - Spring 2015 - LPplus42
Landscapes - Spring 2015 - LPplus43
Landscapes - Spring 2015 - LPlplus44
Landscapes - Spring 2015 - LPplus45
Landscapes - Spring 2015 - LPplus46
Landscapes - Spring 2015 - LPplus47
Landscapes - Spring 2015 - LPplus48
Landscapes - Spring 2015 - LPplus49
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0321
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0221
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0121
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0420
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0320
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0220
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0120
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0419
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0319
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0219
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0119
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0418
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0318
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0218
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0118
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0417
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0317
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0217
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0117
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0416
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0316
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0216
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0116
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0415
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0315
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0215
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0115
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0414
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0314
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0214
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0114
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0413
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0313
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0213
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0113
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0412
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0312
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0212
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0411
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0311
https://www.nxtbookmedia.com