Landscapes - Spring 2015 - LPplus36

PARC BERCZY : UN LIEU D'INSPIRATION CANINE
du catalogue Mott, mais agrémentée
des attraits de la culture canine. Un
« bestiaire » orné de 27 sculptures en
taille réelle, toutes sortes d'espèces et
de positions. Tout autour, six gros chiens
- dont un lévrier afghan et un golden
retriever - crachent des jets d'eau vers
les niveaux supérieurs de la fontaine, en
choeur avec les carlins qui font la même
chose depuis le bassin, le museau juste
au-dessus du niveau de l'eau. D'autres
espèces petites et moyennes sont
perchées sur les deux niveaux supérieurs,
et tous envoient leur jet vers le SaintGraal
du monde canin - un prodigieux
nonosse en fonte rayonnant au sommet
de la fontaine. Les jets remplissent
les niveaux supérieurs; l'eau s'écoule
ensuite par une frise dans laquelle sont
moulées des faces de carlins et, entre
elles, une texture évoquant les colliers
pour chiens. Même le bassin ressemble
à une gargantuesque gamelle. Mais
l'amour des chiens n'est pas la principale
raison d'être de cette fontaine. Le
projet est né d'autres préoccupations :
celles des citoyens qui n'aiment pas
les chiens, surtout lorsqu'ils défèquent
dans les lieux publics; celles de ceux qui
recherchent la tranquillité et se plaignent
de l'exubérance des enfants; celles
enfin de ceux qui se soucient de l'image
de marque du quartier, des tournages
de films et du partage des espaces
communautaires. Ces chevauchements
d'intérêts sont communs pour Toronto qui
est en pleine effervescence. Les espaces
publics où l'on répond aux aspirations les
plus simples (besoins canins, jeux pour
enfants, pauses du dîner) deviennent
vite des denrées rares lorsqu'il y a guerre
de territoire. Berczy Park est submergé
par les besoins de la collectivité, dont
on n'avait pas prévu l'ampleur lors de sa
construction il y a 35 ans.
DE TOUT ET DE RIEN
Bien que les quartiers Old Town et
St. Lawrence soient les plus vieux de
la ville, une bonne part de leur tissu
urbain a été rasé dans les années
cinquante et soixante pour faire place
à des stationnements à la sortie des
autoroutes, nouvelles à l'époque, qui
relient les banlieues au centre-ville.
Le parc Berczy a été construit en 1980,
alors qu'on prévoyait un changement
d'approche dans l'urbanisme. Comme
on pouvait s'y attendre, les ensembles
résidentiels ont commencé vers la même
époque : d'abord simples filets, ils ont
formé un véritable déluge. Au début,
Berczy Park était surtout fréquenté par
les travailleurs en pause du midi et les
touristes à la recherche d'un chouette
décor pour leurs photos souvenirs. Depuis
1980 toutefois, le pouls s'est accéléré :
aux employés de bureau, visiteurs du
weekend et amateurs de théâtre, se
sont ajoutés les enfants en récré et les
propriétaires de chiens en promenade
matinale et de début de soirée. À une
époque, toutes ces catégories d'usagers
s'accaparaient naturellement des
plages différentes, sans interférence.
Mais Toronto démontre depuis peu les
caractéristiques chaotiques des vraies
grandes villes - le Manhattan de Jane
Jacobs, où les rues et les espaces publics
doivent pouvoir tout accueillir.
Même si sa périphérie n'a cessé
de prendre de l'expansion au cours
des décennies, le mélange d'intérêts
incompatibles est un phénomène
relativement nouveau pour Toronto.
Les groupes ont chacun des droits et
ne manquent pas de le rappeler. Dans
un rayon de seulement deux pâtés de
maisons, on compte 400 enfants - et
quelque 1500 visites canines quotidiennes.
Le petit parc se retrouve au coeur d'une
nouvelle complexité et les différentes
parties prenantes enchaînent les débats.
La communauté des entrepreneurs
locaux, qui profite de la réputation
de la vieille ville, tient à en préserver
les vestiges historiques. On invite des
musiciens ambulants et on organise des
reconstitutions afin de fortifier l'âme du
quartier et en faire découvrir les restos,
pubs et boutiques.
PHOTOS 1 MAQUETTE DE LA FONTAINE. 2 FLOYD.
3 TERRIER DU WEST HIGHLAND. 4 VUE AÉRIENNE
DU PARC BERCZY. 5 PAR RON MUECK. 6 CHIEN
DE L'INCA. 7 ÉLIE. 8 PAR ANDY WARHOL.
ILLUSTRATIONS 1 + 4 CLAUDE CORMIER + ASSOCIATES
4
La dépendance des quadrupèdes rassure notre
ego; leur affection nous aide à rester humains.
1
2 3
36 LANDSCAPES PAYSAGES

Landscapes - Spring 2015

Table of Contents for the Digital Edition of Landscapes - Spring 2015

To Being With | Pour Commencer
The New Small | Le Microcosme Réinventé
Paula Meijerink, Guest Editor | Rédactrice invitée
EN_LP+ | Small Matters: Backgrounder
FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Writers | Collaboratuers
Je Vois Montreal
Upfront | Prologue
Forêt urbaine
Urban Braille
Find Your Pebble
Folly Forest
Parklet Experiment
Klynstra Scholarship
Prix 2014 Schwabenbauer
The Common Sense Curb Cut
Essay | Essai
Doggy Style
Projects in Place: The LA Flash Mob
Tiny Taxonomy
Lying Down in Public
Kelowna asks, "What if,,"
A Non-Urban Approach X3
New Directions | Nouvelles Avenues
Opinion
Critique
The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover1
Landscapes - Spring 2015 - cover2
Landscapes - Spring 2015 - 3
Landscapes - Spring 2015 - 4
Landscapes - Spring 2015 - 5
Landscapes - Spring 2015 - 6
Landscapes - Spring 2015 - 7
Landscapes - Spring 2015 - FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Landscapes - Spring 2015 - 9
Landscapes - Spring 2015 - Writers | Collaboratuers
Landscapes - Spring 2015 - Je Vois Montreal
Landscapes - Spring 2015 - The Common Sense Curb Cut
Landscapes - Spring 2015 - 13
Landscapes - Spring 2015 - 14
Landscapes - Spring 2015 - 15
Landscapes - Spring 2015 - 16
Landscapes - Spring 2015 - 17
Landscapes - Spring 2015 - 18
Landscapes - Spring 2015 - 19
Landscapes - Spring 2015 - Essay | Essai
Landscapes - Spring 2015 - 21
Landscapes - Spring 2015 - 22
Landscapes - Spring 2015 - 23
Landscapes - Spring 2015 - Doggy Style
Landscapes - Spring 2015 - 25
Landscapes - Spring 2015 - 26
Landscapes - Spring 2015 - 27
Landscapes - Spring 2015 - 28
Landscapes - Spring 2015 - 29
Landscapes - Spring 2015 - Projects in Place: The LA Flash Mob
Landscapes - Spring 2015 - 31
Landscapes - Spring 2015 - Tiny Taxonomy
Landscapes - Spring 2015 - 33
Landscapes - Spring 2015 - 34
Landscapes - Spring 2015 - 35
Landscapes - Spring 2015 - 36
Landscapes - Spring 2015 - 37
Landscapes - Spring 2015 - 38
Landscapes - Spring 2015 - Lying Down in Public
Landscapes - Spring 2015 - 40
Landscapes - Spring 2015 - 41
Landscapes - Spring 2015 - Kelowna asks, "What if,,"
Landscapes - Spring 2015 - 43
Landscapes - Spring 2015 - 44
Landscapes - Spring 2015 - 45
Landscapes - Spring 2015 - A Non-Urban Approach X3
Landscapes - Spring 2015 - 47
Landscapes - Spring 2015 - 48
Landscapes - Spring 2015 - 49
Landscapes - Spring 2015 - New Directions | Nouvelles Avenues
Landscapes - Spring 2015 - 51
Landscapes - Spring 2015 - 52
Landscapes - Spring 2015 - 53
Landscapes - Spring 2015 - Opinion
Landscapes - Spring 2015 - 55
Landscapes - Spring 2015 - 56
Landscapes - Spring 2015 - 57
Landscapes - Spring 2015 - Critique
Landscapes - Spring 2015 - 59
Landscapes - Spring 2015 - 60
Landscapes - Spring 2015 - 61
Landscapes - Spring 2015 - 62
Landscapes - Spring 2015 - 63
Landscapes - Spring 2015 - 64
Landscapes - Spring 2015 - 65
Landscapes - Spring 2015 - The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover3
Landscapes - Spring 2015 - cover4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus1
Landscapes - Spring 2015 - LPplus2
Landscapes - Spring 2015 - LPplus3
Landscapes - Spring 2015 - LPplus4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus5
Landscapes - Spring 2015 - LPplus6
Landscapes - Spring 2015 - LPplus7
Landscapes - Spring 2015 - LPplus8
Landscapes - Spring 2015 - LPplus9
Landscapes - Spring 2015 - LPplus10
Landscapes - Spring 2015 - LPplus11
Landscapes - Spring 2015 - LPplus12
Landscapes - Spring 2015 - LPplus13
Landscapes - Spring 2015 - LPplus14
Landscapes - Spring 2015 - LPplus15
Landscapes - Spring 2015 - LPplus16
Landscapes - Spring 2015 - LPplus17
Landscapes - Spring 2015 - LPplus18
Landscapes - Spring 2015 - LPplus19
Landscapes - Spring 2015 - LPplus20
Landscapes - Spring 2015 - LPplus21
Landscapes - Spring 2015 - LPplus22
Landscapes - Spring 2015 - LPplus23
Landscapes - Spring 2015 - LPplus24
Landscapes - Spring 2015 - LPplus25
Landscapes - Spring 2015 - LPplus26
Landscapes - Spring 2015 - LPplus27
Landscapes - Spring 2015 - LPplus28
Landscapes - Spring 2015 - LPplus29
Landscapes - Spring 2015 - LPplus30
Landscapes - Spring 2015 - LPplus31
Landscapes - Spring 2015 - LPplus32
Landscapes - Spring 2015 - LPplus33
Landscapes - Spring 2015 - LPplus34
Landscapes - Spring 2015 - LPplus35
Landscapes - Spring 2015 - LPplus36
Landscapes - Spring 2015 - LPplus37
Landscapes - Spring 2015 - LPplus38
Landscapes - Spring 2015 - LPplus39
Landscapes - Spring 2015 - LPplus40
Landscapes - Spring 2015 - LPplus41
Landscapes - Spring 2015 - LPplus42
Landscapes - Spring 2015 - LPplus43
Landscapes - Spring 2015 - LPlplus44
Landscapes - Spring 2015 - LPplus45
Landscapes - Spring 2015 - LPplus46
Landscapes - Spring 2015 - LPplus47
Landscapes - Spring 2015 - LPplus48
Landscapes - Spring 2015 - LPplus49
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0321
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0221
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0121
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0420
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0320
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0220
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0120
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0419
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0319
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0219
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0119
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0418
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0318
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0218
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0118
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0417
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0317
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0217
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0117
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0416
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0316
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0216
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0116
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0415
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0315
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0215
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0115
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0414
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0314
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0214
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0114
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0413
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0313
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0213
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0113
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0412
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0312
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0212
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0411
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0311
https://www.nxtbookmedia.com