Landscapes - Spring 2015 - LPplus38

PARC BERCZY : UN LIEU D'INSPIRATION CANINE
LES FAMILLES URBAINES
À la faveur d'un récent essor dans la
construction résidentielle, une nouvelle
catégorie de citoyens est apparue, avec
des priorités bien distinctes de celles des
commerçants. De jeunes familles qui
occupent des espaces restreints dans
les quartiers denses du centre-ville se
sentent coincées en raison du manque
d'aires de jeux. Plusieurs parents ont
eux-mêmes grandi dans des espaces
ouverts en périphérie du centre-ville,
et ils savent l'importance que peuvent
avoir des espaces publics sécuritaires
et créatifs dans le développement d'un
enfant sain. Certains craignent toutefois
qu'un banal terrain de jeux à l'attention
exclusive des jeunes atténue la puissance
symbolique qui fait de Berczy Park une
attraction touristique. D'autres redoutent
que cela limite d'autres usages, comme
les promenades et jeux canins.
Il n'y a d'ailleurs pas que de jeunes
familles dans le quartier. Des personnes
âgées, des célibataires et des parents
dont les enfants ont quitté la maison
habitent aussi dans les parages. En
plus d'aller au parc pour lire, discuter
et flâner, beaucoup agrandissent leur
famille en adoptant un chien. D'un point
de vue commercial, les bêtes ne sont pas
nécessairement des clients potentiels.
Et elles causent parfois des frayeurs aux
parents des bambins. Toutefois, l'esprit
des lieux a depuis des années quelque
chose de résolument canin Il faut non
seulement compter les innombrables
chiens en promenade avec leur maître,
mais aussi l'immensément populaire
Woofstock (ce festival annuel où l'on
détache les laisses est devenu si important
au fil des ans qu'il a dû être déplacé vers un
autre lieu).
LES CONFLITS FONT PLACE
À UN CONCENSUS
Lieu public d'agrément, Berczy Park remplit
des fonctions mutuellement exclusives :
des chiens s'ébattent et font caca, des
enfants courent (en se sauvant parfois des
chiens) et jouent (potentiellement avec
lesdits cacas), des touristes s'orientent
et prennent des égoportraits, des gens du
quartier sirotent un café au lait et lisent leur
journal, et les entrepreneurs orchestrent
des spectacles et événements pour attirer
de nouveaux clients. La solution la plus
simple est celle de la balkanisation : il faut
diviser le parc en trois. Sans que les sections
soient trop cloisonnées ou exclusives, les
enfants pourraient jouer dans un espace
vert sécuritaire, les chiens pourraient
discrètement faire leurs affaires dans un
jardin spécialement conçu, et les citoyens
et touristes pourraient profiter d'un espace
communautaire redessiné pour souligner le
cachet de la ville et accueillir des spectacles.
Le danger était toutefois de faire de ce petit
parc trois parcs encore plus petits. Il fallait
donc trouver un dénominateur commun
- en l'occurrence la « Dog Fountain » -
pour transfigurer les discordes et créer un
espace universel tout en reconnaissant les
particularités de tous les types d'usagers.
Pour les commerçants, l'âme de la vieille
ville, qui fait sa marque depuis le 19e
siècle,
est agrémentée par cet objet à la fois
ludique et intemporel au coeur du parc.
Les enfants ont droit à une sorte de petit
zoo imaginaire; ils peuvent jouer en toute
sécurité avec les sculptures, à proximité
des parents qui, profitant d'amplement
d'espace pour s'asseoir, peuvent échanger
avec d'autres parents. Les propriétaires
de chiens mènent un défilé constant
de sympathiques quadrupèdes, et ces
derniers, intrigués par leurs homologues
sculpturaux, ont droit à une source d'eau
fraiche continuellement renouvelée.
Plutôt que de diviser le parc en ses trois
parties, la fontaine les unifie. Cet élément
harmonisant tient paradoxalement sa
source dans les conflits d'intérêts. La
fontaine embellit les lieux et intrigue même
des citoyens qui n'auraient pas eu de raison
particulière de s'y rendre. Son esthétique
unique dynamise le paysage, réconcilie
la communauté et prend part à une plus
vaste mise en scène : celle du quotidien des
bipèdes urbains.
Et pour ceux qui n'aiment pas les chiens...
un chat, perché avec indifférence sur le bord
du bassin, observe nonchalamment les
passants.
mhalle@claudecormier.com
PHOTOS 1 PROJET DE FONTAINE À CHIEN. 2 CHIEN
POLO. 3 FLOYD. 4 KEVIN. 5 UGGIE. 6 CHIEN DE FAÏENCE.
...un esprit du lieu d'inspiration canine imprègne
le parc Berczy depuis quelques années déjà...
1
2 3
38 LANDSCAPES PAYSAGES

Landscapes - Spring 2015

Table of Contents for the Digital Edition of Landscapes - Spring 2015

To Being With | Pour Commencer
The New Small | Le Microcosme Réinventé
Paula Meijerink, Guest Editor | Rédactrice invitée
EN_LP+ | Small Matters: Backgrounder
FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Writers | Collaboratuers
Je Vois Montreal
Upfront | Prologue
Forêt urbaine
Urban Braille
Find Your Pebble
Folly Forest
Parklet Experiment
Klynstra Scholarship
Prix 2014 Schwabenbauer
The Common Sense Curb Cut
Essay | Essai
Doggy Style
Projects in Place: The LA Flash Mob
Tiny Taxonomy
Lying Down in Public
Kelowna asks, "What if,,"
A Non-Urban Approach X3
New Directions | Nouvelles Avenues
Opinion
Critique
The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover1
Landscapes - Spring 2015 - cover2
Landscapes - Spring 2015 - 3
Landscapes - Spring 2015 - 4
Landscapes - Spring 2015 - 5
Landscapes - Spring 2015 - 6
Landscapes - Spring 2015 - 7
Landscapes - Spring 2015 - FR_LP+ | Prodigieuse Petitesse
Landscapes - Spring 2015 - 9
Landscapes - Spring 2015 - Writers | Collaboratuers
Landscapes - Spring 2015 - Je Vois Montreal
Landscapes - Spring 2015 - The Common Sense Curb Cut
Landscapes - Spring 2015 - 13
Landscapes - Spring 2015 - 14
Landscapes - Spring 2015 - 15
Landscapes - Spring 2015 - 16
Landscapes - Spring 2015 - 17
Landscapes - Spring 2015 - 18
Landscapes - Spring 2015 - 19
Landscapes - Spring 2015 - Essay | Essai
Landscapes - Spring 2015 - 21
Landscapes - Spring 2015 - 22
Landscapes - Spring 2015 - 23
Landscapes - Spring 2015 - Doggy Style
Landscapes - Spring 2015 - 25
Landscapes - Spring 2015 - 26
Landscapes - Spring 2015 - 27
Landscapes - Spring 2015 - 28
Landscapes - Spring 2015 - 29
Landscapes - Spring 2015 - Projects in Place: The LA Flash Mob
Landscapes - Spring 2015 - 31
Landscapes - Spring 2015 - Tiny Taxonomy
Landscapes - Spring 2015 - 33
Landscapes - Spring 2015 - 34
Landscapes - Spring 2015 - 35
Landscapes - Spring 2015 - 36
Landscapes - Spring 2015 - 37
Landscapes - Spring 2015 - 38
Landscapes - Spring 2015 - Lying Down in Public
Landscapes - Spring 2015 - 40
Landscapes - Spring 2015 - 41
Landscapes - Spring 2015 - Kelowna asks, "What if,,"
Landscapes - Spring 2015 - 43
Landscapes - Spring 2015 - 44
Landscapes - Spring 2015 - 45
Landscapes - Spring 2015 - A Non-Urban Approach X3
Landscapes - Spring 2015 - 47
Landscapes - Spring 2015 - 48
Landscapes - Spring 2015 - 49
Landscapes - Spring 2015 - New Directions | Nouvelles Avenues
Landscapes - Spring 2015 - 51
Landscapes - Spring 2015 - 52
Landscapes - Spring 2015 - 53
Landscapes - Spring 2015 - Opinion
Landscapes - Spring 2015 - 55
Landscapes - Spring 2015 - 56
Landscapes - Spring 2015 - 57
Landscapes - Spring 2015 - Critique
Landscapes - Spring 2015 - 59
Landscapes - Spring 2015 - 60
Landscapes - Spring 2015 - 61
Landscapes - Spring 2015 - 62
Landscapes - Spring 2015 - 63
Landscapes - Spring 2015 - 64
Landscapes - Spring 2015 - 65
Landscapes - Spring 2015 - The Last Word | Le Mot de la Fin
Landscapes - Spring 2015 - cover3
Landscapes - Spring 2015 - cover4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus1
Landscapes - Spring 2015 - LPplus2
Landscapes - Spring 2015 - LPplus3
Landscapes - Spring 2015 - LPplus4
Landscapes - Spring 2015 - LPplus5
Landscapes - Spring 2015 - LPplus6
Landscapes - Spring 2015 - LPplus7
Landscapes - Spring 2015 - LPplus8
Landscapes - Spring 2015 - LPplus9
Landscapes - Spring 2015 - LPplus10
Landscapes - Spring 2015 - LPplus11
Landscapes - Spring 2015 - LPplus12
Landscapes - Spring 2015 - LPplus13
Landscapes - Spring 2015 - LPplus14
Landscapes - Spring 2015 - LPplus15
Landscapes - Spring 2015 - LPplus16
Landscapes - Spring 2015 - LPplus17
Landscapes - Spring 2015 - LPplus18
Landscapes - Spring 2015 - LPplus19
Landscapes - Spring 2015 - LPplus20
Landscapes - Spring 2015 - LPplus21
Landscapes - Spring 2015 - LPplus22
Landscapes - Spring 2015 - LPplus23
Landscapes - Spring 2015 - LPplus24
Landscapes - Spring 2015 - LPplus25
Landscapes - Spring 2015 - LPplus26
Landscapes - Spring 2015 - LPplus27
Landscapes - Spring 2015 - LPplus28
Landscapes - Spring 2015 - LPplus29
Landscapes - Spring 2015 - LPplus30
Landscapes - Spring 2015 - LPplus31
Landscapes - Spring 2015 - LPplus32
Landscapes - Spring 2015 - LPplus33
Landscapes - Spring 2015 - LPplus34
Landscapes - Spring 2015 - LPplus35
Landscapes - Spring 2015 - LPplus36
Landscapes - Spring 2015 - LPplus37
Landscapes - Spring 2015 - LPplus38
Landscapes - Spring 2015 - LPplus39
Landscapes - Spring 2015 - LPplus40
Landscapes - Spring 2015 - LPplus41
Landscapes - Spring 2015 - LPplus42
Landscapes - Spring 2015 - LPplus43
Landscapes - Spring 2015 - LPlplus44
Landscapes - Spring 2015 - LPplus45
Landscapes - Spring 2015 - LPplus46
Landscapes - Spring 2015 - LPplus47
Landscapes - Spring 2015 - LPplus48
Landscapes - Spring 2015 - LPplus49
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0221
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0121
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0420
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0320
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0220
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0120
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0419
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0319
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0219
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0119
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0418
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0318
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0218
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0118
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0417
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0317
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0217
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0117
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0416
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0316
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0216
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0116
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0415
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0315
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0215
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0115
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0414
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0314
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0214
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0114
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0413
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0313
https://www.nxtbook.com/naylor/CSLQ/CSLQ0213
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0113
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0412
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0312
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0212
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0411
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/naylor/CSLQ0311
https://www.nxtbookmedia.com