L’école aujourd’hui - n°8 - Avril 2010 - (Page 36)

PÉDAgOgIE Les Tout-petits et les livres Collectif sous la direction de Patrick Ben Soussan, Les dossiers de Spirale, Érès, 2009, 160 p., 15 €. Sélection De l’oralité. Offrez de la culture aux bébés ! Essai sur l’égalité des intelligences Jean-Pierre Terrail, coll. L’enjeu scolaire, Éditions La Dispute, 2009, 284 p., 21 €. Coord. Agence “Quand les livres relient”, Spirale n° 52, Érès, 2010, 152 p., 15 €. ces pratiques, dont on ne peut que constater l’absolu bienfondé, la question essentielle qu’elles posent trouve un début de réponse dans les deux textes de P ben Soussan : que fait le . livre au bébé (et au-delà, à nousmêmes) ? le livre est un petit “bien” fait à l’enfant, en lui se conjoignent le sens de l’histoire, le climat affectif, la rencontre de la mère ou de l’adulte. ajoutons qu’il offre à l’enfant le temps plein de la présence de qui lit (sa disponibilité à l’enfant), lui permettant par la suite de reprendre ce temps à son compte (voir l’histoire de charlotte racontée par P ben Soussan). . offrir de la culture en partage aux bébés va dans le même sens. Mais il s’agit moins de leur permettre d’entreprendre des “activités” toujours trop culturelles (à l’instar des pré-universités pour bébés aux états-unis), que de les baigner dans la langue : tant importe l’idée d’e. benveniste selon laquelle notre langue modèle l’univers dans lequel nous nous développons et apprenons à penser. luce dupraz rappelle que le bébé de naguère était baigné dans la culture sans qu’intervienne une intention particulière de le cultiver (l’univers imprégné de ruralité, ajusté aux saisons, aux rituels partagés). Serge tisseron de son côté reprend ses travaux sur les effets de la télévision et montre que tous les objets de divertissement dont on entoure les bébés ne vaudront que s’ils sont métabolisés. de même que le faisait naguère liliane lurçat, il parle de “prise d’otage” à propos des enfants devant la télévision, responsable d’identifications “enkystées” précoces. la terre d’enfance doit être ensemencée avec précaution, telle est la leçon de ces ouvrages. Marie-José Minassian depuis Marie bonnafé et son travail inlassable avec l’association acceS, on sait que les livres sont “bons” pour les bébés, et que la porte qu’ils ouvrent donne sur la vie. les articles de ce dossier présentent les différentes pratiques que mettent en place les associations, les bibliothèques ou les PMi. au-delà de Le Cerveau atemporel des dyslexiques. Les comprendre et les aider Chantal Wyseur, Desclée de Brouwer, 2009, 152 p., 15 €. fit. c’est ce que l’auteur avoue avoir fait, jusqu’à ce qu’elle reconnaisse l’univers mental de ces enfants et comprenne comment ils accèdent au sens. elle insiste à juste titre sur les récentes découvertes concernant la plasticité cérébrale, montrant que ces enfants peuvent être aidés, pourvu que l’on sache bien appréhender leur organisation mentale. les dyslexies majeures se révèlent dès l’école primaire et ne sont pas propres au milieu social (4 % de la population mondiale est atteinte). en découlent des troubles comportementaux dont on comprend bien qu’ils proviennent d’une nécessaire compensation. une conscience atemporelle caractériserait le dyslexique, pour lequel les notions d’avant et d’après ne veulent rien dire : tout peut mentalement se passer en même temps. cette perception du monde multidimensionnelle, “manière particulière de réagir à un sentiment de confusion”, a été décrite par ronald davis, pour qui la dyslexie est un don. bien maîtrisé, par un travail qui va du concret (corporel) à l’abstrait et qui intègre des éléments de la gestion mentale d’antoine de la Garanderie, un tel don peut devenir un allié précieux car il signale une exceptionnelle créativité. Cemile Dalkiliç l’enseignant néglige parfois de considérer la détresse des enfants dyslexiques, croyant que l’exhortation au travail suf36 l’école aujourd’hui n°8 l’explication de l’échec scolaire par la thèse du handicap socioculturel relève d’une imposture. après l’idéologie des dons, c’est un avatar de l’effort idéologique pour dédouaner l’école de toute responsabilité dans le maintien des inégalités scolaires. ce fatalisme impute l’échec des élèves de milieux populaires à leurs ressources intellectuelles déficitaires. Pourtant une distance plus grande aux normes de l’éducation lettrée dispensée à l’école ne contrarie pas le principe d’éducabilité universelle. chez l’enfant, la compétence métalinguistique précède l’apprentissage du lire/écrire, elle s’acquiert de même que les capacités logiques avec les interactions langagières à rebours de la théorie des stades de Piaget. en tant qu’être de langage, tout enfant, quel que soit son milieu social, est suffisamment armé pour entrer dans la culture écrite. l’auteur dénonce l’école unique qui, par la mise en concurrence des élèves, transforme en échec des différences culturelles pourtant surmontables et immobilise l’intelligence des enfants venant des familles les moins lettrées. Patricia Nicolas avril 2010

Table des matières de la publication L’école aujourd’hui - n°8 - Avril 2010

Couverture
Edito
Sommaire
ACTU
En bref 3 questions à alain laurent
Le billet du médecin Pourquoi la fumée de cigarette rend-elle malade ?
Une année en IUFM "La petite classe d’art"
L'école ailleurs Développer un esprit européen - Italie
DOSSIER - L'esprit sportif
Introduction
Entretien Michaël Attali
Analyse L’école contre le sport ?
Reportage Éduquer par le sport
Bloc-notes Sport et esprit
PRATIQUES PEDAGOGIQUES - La course en EPS
Introduction 3 questions à Anne Lefay
Progressions Cycles 1, 2 et 3
Outils pour la classe
SELECTION
Nouvelles technologies
Pédagogie
Jeunesse cycle 1
Jeunesse cycles 2 et 3
Coin thématique
Choix des correspondants
LA RECRE Jeux
Bulletin d'abonnement
FICHES MATERNELLES
FICHES ELEMENTAIRE

L’école aujourd’hui - n°8 - Avril 2010

http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/Lea110620_S1T32P8A65
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/Lea110519_V1S82U9A54
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/Lea110418_S2T72U9B44
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/Lea110317_S4T5A2Z9B3
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1102-16
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1101-15
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1012-14
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1011-13
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1010-12
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1009-11
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1006-10
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1005-09
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1004-08
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1003-07
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1002-06
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-1001-05
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-0912-04
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-0911-03
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-0910-02
http://www.nxtbook.fr/newpress/Nathan/L_Ecole_aujourd_hui-0909-01
https://www.nxtbookmedia.com