TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 13

sous les 2°C à l'horizon 2100, le budget limite à ne pas dépasser
est de 1170 GtCO2. Ce budget au niveau mondial, peut se décliner
par pays, et par secteur d'activité, donnant ainsi un objectif limite
d'émissions.
Toutefois, la définition d'objectifs sectoriels de budget carbone
n'existe pas à ce jour. Pourtant, cette notion est importante pour
prendre de bonnes décisions en termes de décarbonation. C'est ce
que le think-tank the Shift Project, s'est proposé de montrer, dans un
rapport sorti en mars 2021 et intitulé ''Pouvoir voler en 2050. Quelle
aviation dans un monde contraint ?'' [5]. Ce think-tank, fondé notamment
par Jean-Marc Jancovici, et dirigé par Mathieu Auzanneau
est reconnu pour ses travaux et ses propositions sur la décarbonation
de l'économie. Le rapport, co-écrit par des acteurs du monde de
l'aéronautique (des pilotes, des ingénieurs, des contrôleurs aériens,
etc.) a cherché à réaliser un travail factuel, pour poser un constat
sourcé de la situation, et effectuer un bilan complet des émissions
de gaz à effet de serre du secteur. Un grand nombre des auteurs du
rapport sont membres du collectif Supaéro Décarbo (voir encadré),
collectif récent fondé en 2018, par des alumni de l'école Supaéro.
Genèse du rapport
Le rapport du Shift Project trouve son origine dans la crise du covid,
et en particulier les annonces d'aides financières du gouvernement
français au secteur aérien, fortement impacté par celle-ci. Au printemps
2020, les compagnies aériennes perdaient en effet plusieurs
millions d'euros par jour, obligeant l'état français à intervenir pour
éviter la faillite de la compagnie nationale Air France. S'est alors posée
la question de contreparties environnementales à ces aides, pour
un secteur difficile à décarboner, mouvement auquel le think-tank a
pris part par la publication d'un premier rapport, intitulé ''Crise(s),
climat : préparer l'avenir de l'aviation'' [6].
Supaéro Decarbo est un collectif d'une centaine
de personnes (en mai 2021), composé
majoritairement d'alumni de Supaéro. Mais le
collectif n'est pas limité aux membres de cette
école et compte d'autres écoles d'ingénieur en
son sein. Fondé en 2018, il rassemble principalement
des alumni travaillant dans le secteur aéronautique.
Le collectif a la volonté de dépasser les clivages, en portant un
discours le plus dépassionné possible et le plus scientifiquement
fondé sur ce que peut faire le secteur du transport aérien pour
se décarboner, mais aussi sur les limites auxquelles il se heurte.
Comment fut reçu ce travail ? Les retours furent mitigés. En effet, le
document, fut écrit dans un temps relativement court (2 mois), avec
l'objectif de peser dans le débat public avant la prise de décision du
gouvernement sur les aides aux secteurs aérien et aéronautique. Sor[5]
The Shift Project, Supaero Decarbo (2021). Pouvoir voler en 2050. Quelle aviation dans un monde contraint ? [en ligne]. Disponible en ligne sur : https://
theshiftproject.org/wp-content/uploads/2021/03/Pouvoir-voler-en-2050_ShiftProject_Rapport-2021.pdf (09/06/21).
[6] The Shift Project, Supaero Decarbo (2020). Crise(s), climat : préparer l'avenir de l'aviation. Propositions de contreparties à l'aide publique au secteur aéronautique
et à l'aviation*. [en ligne]. Disponible en ligne sur : https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2020/05/2020-05-27_Pr%C3%A9parer-lavenir-de-laviation_Propositions-de-contreparties_Shift-Project.pdf
(09/06/21).
[7] DGAC & Ministère de la Transition Ecologique (2020). Les émissions gazeuses, liées au traffic aérien, en France, en 2019. [en ligne]. Disponible en ligne sur :
https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/bilan_emissions_gazeuses_2019.pdf (07/06/21).
#02 TREMPLIN - LE MAGAZINE DE L'INGÉNIEUR·E ISAE-SUPMÉCA
13
ti le 27 mai 2020, et à l'image du court laps de temps dans lequel il
fut rédigé, ce premier rapport manquait d'objectivité et paraissait à
charge contre le secteur aérien, ce qui n'était pas l'intention de fond.
Par ailleurs, dès la fin de la première version, de nombreux axes de
travail avaient été identifiés, mais n'avaient pas pu être traités faute
de temps. C'est pourquoi une deuxième version, qui devait faire l'objet
d'un travail de deux mois, qui s'est finalement transformé en un
travail de neuf mois, a vu le jour, fournissant ainsi une version plus
complète et mieux documentée. Intégrant véritablement les enjeux
des secteurs aériens et aéronautiques, abordant le sujet climat, mais
également une réflexion sur les emplois de ces secteurs, ce rapport,
sorti en mars 2021 reçu, selon les membres du collectif, un écho
beaucoup plus positif par les professionnels des domaines concernés
par celui-ci.
Le rapport présente un cheminement logique, découlant des travaux
rassemblés par le GIEC, en partant de la définition d'un budget carbone
pour le secteur aérien. Comment définir un tel budget ? Il
convient pour cela de regarder les émissions du secteur, et sa part
dans les émissions françaises.
Les émissions du secteur aérien
Il n'est pas nécessaire de chercher longtemps pour trouver des valeurs
sourcées sur les émissions du secteur aérien. Il convient par
contre de ne pas mélanger les paramètres géographiques, temporels
et de périmètre considérés.
Les chiffres des émissions du secteur aérien français sont clairement
établis dans le rapport 2020 de la DGAC et du Ministère de la
transition écologique [7] : ''Selon l'inventaire national des émissions
2018 au format CCNUCC sur le périmètre France [...], la part du secteur
aérien imputée à la France représentait respectivement 4,0% des
émissions de CO2 du secteur des transports (131,8 Mt) et 1,6% des
émissions de la France (338,3 Mt), après réintégration des soutes
internationales (aériennes et maritimes) dans les bilans, le secteur
aérien représente respectivement 14,9% des émissions des transports
et 6,4% du total des émissions de CO2 de la France.''.
http://www.theshiftproject.org/wp-content/uploads/2021/03/Pouvoir-voler-en-2050_ShiftProject_Rapport-2021.pdf http://www.theshiftproject.org/wp-content/uploads/2021/03/Pouvoir-voler-en-2050_ShiftProject_Rapport-2021.pdf https://theshiftproject.org/wp-content/uploads/2020/05/2020-05-27_Pr%C3%A9parer-lavenir-de-laviation_Propositions-de-contreparties_Shift-Project.pdf https://www.ecologie.gouv.fr/sites/default/files/bilan_emissions_gazeuses_2019.pdf

TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA

Table des matières de la publication TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA

Sommaire
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - Couv3
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - Couverture
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - Pub1
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - Sommaire
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 2
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 3
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 4
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 5
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 6
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 7
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 8
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 9
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 10
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 11
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 12
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 13
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 14
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 15
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 16
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 17
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 18
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 19
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 20
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 21
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 22
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 23
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 24
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 25
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 26
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 27
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 28
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 29
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 30
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 31
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - 32
TREMPLIN - #02- LE MAGAZINE DE L’INGÉNIEUR SUPMÉCA - Couv4
https://www.nxtbookmedia.com