HEC - Finance d’entreprise - L’insoupçonnée richesse de ses métiers - (Page 36)

Direction financière Au cœur de la stratégie, des process et de l'image de Partenaire privilégié du directeur général, le directeur financier est pour ce dernier un allié irremplaçable sur lequel s'appuyer pour fixer et appliquer la stratégie de l'entreprise. Il est partie prenante de tous les projets de développement et sécurise le financement des investissements comme de l'activité. Aussi appelé DAF ou CFO (chief financial officer) selon les contextes, il est de plus en plus un «communicant», qui a pour tâche d'expliquer aux investisseurs comme aux opérationnels les enjeux de l'entreprise. C'est enfin un véritable chef d'orchestre qui dirige et coordonne des experts et leurs équipes dans des métiers très divers. ■ ÊTRE GARANT DES CHIFFRES... ET LES FAIRE PARLER Le rôle du directeur financier ne se limite pas, loin s'en faut, à la production des états financiers. Mais cela reste l'une de ses premières responsabilités. Le directeur financier doit fournir régulièrement des données financières précises et comparables à la direction générale, aux auditeurs externes, aux actionnaires, aux autorités réglementaires... Des données qui doivent donc donner une image fiable et sincère de la situation de l'entreprise. «La finance est un métier où il n'y a pas de place pour l'approximation, rappelle Laurence Debroux, directrice générale administration et finance du groupe JCDecaux. C'est le socle de l'autorité et de la crédibilité.» Ce que confirme Cyril Buzut, directeur financier opérations du groupe IPSOS : «Il faut vérifier les résultats quinze fois plutôt qu'une.» L'information financière doit être à la fois solide et compréhensible, normée et adaptée ; elle doit décrire l'activité dans toute sa variété, tout en se conformant à des ensembles de règles strictes. Des jeux de règles qui peuvent d'ailleurs s'avérer multiples : normes comptables nationales, normes internationales IFRS et/ou US GAAP... Le directeur financier doit évidemment maîtriser celles qui s'appliquent à son entreprise. De plus, les chiffres produits pour la communication externe sont souvent fondés sur des référentiels autres que ceux utilisés en interne dans l'entreprise. Dans les grands groupes internationaux, la situation varie considérablement selon que le périmètre concerne une filiale ou l'ensemble du groupe. Dans le premier cas, la relation peut parfois être compliquée par une maison mère qui impose ses processus et sa vision ; le directeur financier de la filiale doit alors expliquer, et parfois aussi composer. Dans le second cas, le CFO du groupe doit gérer la communication avec des interlocuteurs divers, aux attentes variées et aux Eric Rougié, directeur financier, OTIS Benelux exigences fortes. La relation avec les actionnaires, les investisDevenir multiculturel pour être plus efficace seurs, les banquiers nécessite que le directeur En tant que CFO, il faut garder une part active sur la remise à plat financier sache communiquer avec rigueur et de process parfois très opérationnels. Pour apporter le meilleur support, il faut savoir où l'entreprise crée le plus de valeur vis-à-vis de l'actionnaire mais conviction, une capacité d'autant plus imporégalement vis-à-vis du client. En ayant une meilleure connaissance des comtante lorsque surviennent des événements tels pétences clés sur lesquelles les autres fonctions s'appuient pour remplir leurs qu'acquisition, alertes sur résultat ou changemissions, j'ai augmenté ma capacité à évaluer leur efficacité. C'est un point ments stratégiques. Selon Jean-Marc Duplaix, d'autant plus important que le directeur financier joue souvent un rôle d'arCFO du groupe Kering (ex-PPR), «il faut avoir bitre, même si la décision finale revient toujours au directeur général. Dans une certaine aisance dans sa communication. le domaine financier, la gestion des équipes est également primordiale ; un turn-over important dans les équipes a des implications qui vont au-delà du Un CFO s'adresse à des CEO, des investisseurs, coût pur lié au recrutement. Il implique la perte de l'investissement consenti des organes de gouvernance, des analystes, des en formation mais aussi la perte d'opportunités. Un bon financier n'est pas journalistes. Il doit maîtriser les sujets techniques uniquement un expert technique, c'est aussi quelqu'un qui a une très bonne tout en restant simple pour être compris. Avoir connaissance de l'organisation dans laquelle il évolue, ce qui lui permet raison sans être compris n'est pas une solution.» d'être force de proposition et d'innovation.» " 36

Table des matières de la publication HEC - Finance d’entreprise - L’insoupçonnée richesse de ses métiers

Couverture
Introduction
Préface
Remerciements
Sommaire
Exemples de parcours
Audit et contrôle interne L'auditeur interne, vérificateur devenu conseil
Communication financière Bienvenue au «cœur du réacteur», en première ligne !
Comptabilité Viatique indispensable dans un monde en transformation
Consolidation Maîtriser la complexité dans un environnement normatif mouvant
Contrôle de gestion Un savant équilibre entre proximité et objectivité
Credit management L'art de se faire payer
Direction financière Au coeur de la stratégie, des process et de l'image de l'entreprise
Fiscalité La mondialisation transformerait-elle le fiscaliste en omniscient ?
Gestion des risques Risk management : plus loin que la finance
M&A Les bâtisseurs de futur
Trésorerie et financement «Cash is king»
Postface

HEC - Finance d’entreprise - L’insoupçonnée richesse de ses métiers

https://www.nxtbook.com/newpress/hec/Metiers_Finance_d_entreprise
https://www.nxtbookmedia.com