i+D - Septembre/Octobre 2019 - 53

Profil ICONique : Susan Chang et Joey Shimoda - par Ambrose Clancy

i+D : Beaucoup de gens ne savent pas que L.A.
a toujours été un centre pour les arts graphiques,
et vous y êtes situés au cœur. Quoi de neuf dans
le District ces temps-ci ?
J. Shimoda : Il a tellement changé. Quand je suis
arrivé à L.A., j'ai fait photographier quelques œuvres
et cela a eu lieu dans l'immeuble dans lequel nous
nous trouvons maintenant sur Traction Avenue. Je
me disais alors que c'était tellement sympa. Il y avait
des ordonnances pour permettre aux gens de vivre
sans cuisine ni chauffage ou climatisation. C'était
principalement un quartier de manufactures, où un
artiste pouvait avoir à lui seul 8 000 pieds carrés.
S. Chang : C'était la scène punk de L.A. Au coin se
trouvait le Al's Bar, où tous les premiers groupes
de punk se produisaient. C'était notre CBGB à nous,
mais pas aussi branché. (Rires.)
J. Shimoda : Le quartier s'est complètement
embourgeoisé au cours des cinq dernières années,
à un point tel que l'on commence à se demander
si nous pouvons y rester.
i+D : Lorsque vous vous êtes rencontrés, vous
travailliez pour la même boîte. Avez-vous
sympathisé immédiatement ?
J. Shimoda : Nous étions avec un groupe de
personnes qui s'entendaient bien et qui faisaient
beaucoup de choses ensemble à l'extérieur du bureau.
C'était le studio de Lauren Rottet. Elle continue d'être
une mentore et une amie très chère. Elle avait créé un
environnement très entier et collégial.
i+D : Quand avez-vous su que vous vouliez
devenir partenaires ?
J. Shimoda : Nous nous sommes rendu compte
que, dans une grande entreprise, si vous restiez trop
longtemps, vous alliez finir par gagner trop d'argent
pour avoir jamais envie de partir.
i+D : Vous arrive-t-il d'argumenter ?
S. Chang : Nous discutons de la pratique,
et de design, et de traitement. (En riant.)
Des conversations animées.
i+D : Avez-vous un code que vous utilisez pour faire
savoir à l'autre que c'est une mauvaise journée ?
J. Shimoda : Les mauvaises journées et les bonnes
semblent arriver chaque jour.

Image : Danilo Agutoli

i+D : Qui de vous deux a la tête la mieux faite
pour les affaires ?
J. Shimoda : Susan.
S. Chang : Attends. (En riant.) Je ne sais pas si je suis
d'accord avec ça.
i+D : Pas de dispute... Lorsque vous étiez
enfants, quelles ont été les personnes qui vous
ont inspirés ?
J. Shimoda : Ayant grandi dans le sud, il y avait
assez souvent des tensions. Nous avions une ferme
avicole. Notre famille ne faisait pas vraiment partie
de la communauté - nous étions l'une des deux
familles asiatiques. Mon père est né ici et a vécu dans
les camps d'internement [pour les résidents japonais

pendant la Seconde Guerre mondiale] lorsqu'il avait
11 ans. Ma mère était originaire du Japon. Aucun
d'eux n'était allé au collège. J'ai toujours su que j'étais
différent, mais les enseignants que j'ai eus voyaient
bien que j'étais une anomalie dans le monde du sud,
et aussi que je savais dessiner, et ils m'ont encouragé.
Ils m'ont parlé d'architecture - je n'avais aucune
idée de ce qu'était l'architecture.
S. Chang : Dès le plus jeune âge, ce furent mon père
et sa plus jeune sœur, ma tante. Elle enseignait le design
graphique et mon père adorait la musique classique,
et il avait voulu devenir violoniste. Ils voyaient que
j'aimais le dessin, et ils m'ont encouragée.
i+D : L'immeuble The Wheeler à Brooklyn
présente des défis exceptionnels, puisqu'une
partie de celui-ci a été construite avant même
le pont de Brooklyn. Comment conciliez-vous
l'ancien et le nouveau ? Et est-ce que cela
se résume parfois à un choix entre l'ancien
et le nouveau ?
J. Shimoda : Cela se présente souvent. Dans ma
carrière, lorsque j'étais apprenti, j'avais parfois un
certain sentiment que personne ne savait ce qu'il
faisait. Et, à un moment donné, le projet nous disait
quoi faire. Notre processus tourne autour de ça, où
nous essayons de ne pas avoir trop d'idées préconçues
quant aux réponses. L'aspect de la restauration est
une question de respect et d'occasions. L'immeuble de
Brooklyn nous a donné tellement d'espaces extérieurs
intéressants, et il offre tous les éléments architecturaux
classiques à l'intérieur. Donc, lorsque nous avons
commencé, nous avons examiné cette question et
nous nous sommes dit, « Nous devons garder tous
ces éléments anciens, parce qu'ils font que les gens se
sentent en lien avec la propriété. » Il est difficile de
reproduire le charme.
i+D : Quelle différence y a-t-il entre faire un
immeuble de bureaux et le musée du néon d'art ?
Mis à part, bien sûr, que le musée du néon soit
plus amusant.
S. Chang : Dans le cas d'un immeuble de bureaux,
il y a un programme, ce que veut un client ou un
promoteur. Avec le musée du néon, il fallait prévoir
de grandes pièces et beaucoup d'électricité. C'est ce
qui a été le fil conducteur.
J. Shimoda : Le musée était un ancien bâtiment à
l'ancienne de la chaîne de pharmacies Rite Aid. Mais,
pour répondre à la question : c'est assez différent.
Dans un musée, il faut tenir compte d'éléments que
l'on change constamment.
i+D : Quel a été votre premier emploi quand vous
étiez jeunes ?
S. Chang : Je travaillais dans une pharmacie quand
j'étais en troisième année du secondaire. J'ai appris le
métier de caissière, et à remplir les étalages. Puis j'ai
aidé le pharmacien à compter les pilules.
i+D : Et qu'en avez-vous retiré ?
S. Chang : J'ai appris comment réagir dans une
situation de service à la clientèle. Il y avait beaucoup
de gens grincheux qui avaient besoin de médicaments.

i+D - septembre-octobre 2019

J. Shimoda : Je me tenais dans un magasin de vélo.
Je faisais semblant d'y travailler. Ils ne m'ont jamais
payé. J'avais 11 ou 12 ans. Puis, à 14 ans, j'ai travaillé
dans une pizzeria. J'ai commencé dans l'arrière-cuisine,
puis je me suis mis à faire des pizzas. Tous les jeunes
venaient chez moi manger les restes de pizza.
i+D : J'ai lu que vous cherchiez toujours à
pousser vos clients plus loin que là où ils veulent
aller. Quelles méthodes utilisez-vous pour cela ?
J. Shimoda : Lors de la première réunion, nous leur
demandons ce qui est vraiment important pour eux.
Puis, on apprend à les connaître sur le plan personnel.
Tout le monde a plusieurs passions, et nous voulons
amplifier leurs idées.
i+D : De quel objet ne vous départissez-vous
jamais ?
S. Chang : Je ne pense pas avoir d'objet en particulier.
J. Shimoda : Mon chien, un fox-terrier à poil dur
nommé Bowie, comme dans David.
i+D : Les gens qui sont proches vous disent-ils
que vous travaillez trop fort ?
J. Shimoda : Oh, ouais. Ma mère.
S. Chang : Joey me dit que je travaille trop dur.
Et, je réponds toujours, « certaines choses doivent
être faites ».
i+D : Lorsque vous vous rendez dans un endroit
où vous n'êtes jamais allés, quelle est la première
chose que vous recherchez ?
J. Shimoda : Quand j'étudiais en Europe, la première
chose que je faisais était de trouver le plus haut point
de vue sur une ville. Je voyage environ trois mois par
année. C'est beaucoup, mais cela me garde les yeux
ouverts. Les antennes sont un peu plus dressées.
S. Chang : La tendance naturelle pour moi est
de trouver un musée. Et, certainement, dans quel
restaurant je vais aller manger.
i+D : Quelle est la première chose que vous avez
conçue ou construite, lorsque vous étiez enfant ?
J. Shimoda : Sur le terrain de notre voisin, il y avait
une pente vraiment raide et nous avions fait un genre
de montagnes russes avec des wagonnets. Ça ne s'est
pas bien passé du tout.
i+D : Des blessures ?
J. Shimoda : Les véhicules basculaient dès le début.
S. Chang : J'avais environ huit ans. J'ai renversé
la table de salle à manger sur son flanc et empilé des
cartons tout autour, pour créer un espace privé.
J'avais l'impression que c'était privé, mais c'était
au beau milieu de la salle à manger.

AMBROSE CLANCY
est rédacteur en chef du
Shelter Island Reporter et romancier,
auteur documentaire et journaliste.
Ses articles ont paru dans GQ,
The Washington Post
et le Los Angeles Times.

53



i+D - Septembre/Octobre 2019

Table des matières de la publication i+D - Septembre/Octobre 2019

Contenu
i+D - Septembre/Octobre 2019 - Cover1
i+D - Septembre/Octobre 2019 - Cover2
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 3
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 4
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 5
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 6
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 7
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 8
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 9
i+D - Septembre/Octobre 2019 - Contenu
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 11
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 12
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 13
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 14
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 15
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 16
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 17
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 18
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 19
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 20
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 21
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 22
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 23
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 24
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 25
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 26
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 27
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 28
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 29
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 30
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 31
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 32
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 33
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 34
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 35
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 36
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 37
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 38
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 39
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 40
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 41
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 42
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 43
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 44
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 45
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 46
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 47
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 48
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 49
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 50
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 51
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 52
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 53
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 54
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 55
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 56
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 57
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 58
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 59
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 60
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 61
i+D - Septembre/Octobre 2019 - 62
i+D - Septembre/Octobre 2019 - Cover3
i+D - Septembre/Octobre 2019 - Cover4
https://www.nxtbook.com/asid/asid/design_product_guide_2023
https://www.nxtbook.com/emerald/id/20211112
https://www.nxtbook.com/emerald/id/20210910
https://www.nxtbook.com/emerald/id/20210708
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/asid/design_product_guide_2021
https://www.nxtbook.com/emerald/id/20210506
https://www.nxtbook.com/emerald/id/20210304
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20210102
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20201112_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20201112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200910_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200910
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/asid/design_product_guide
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200708_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200708
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200506_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200506
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200304_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200304
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200102_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20200102
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20191112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20191112_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190910
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190910_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190708
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190708_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190506
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190506_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190304
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190304_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190102
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20190102_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20181112
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20181112_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180910
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180910_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180708
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180708_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180506
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180506_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180304
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180304_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180102_french
https://www.nxtbook.com/nxtbooks/id/20180102
https://www.nxtbookmedia.com